Stockholm, la métropole verte où rien ne se perd

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Octobre 2014

Stockholm, la métropole verte où rien ne se perd

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Octobre 2014

Par Julien Brault

Série Intelligence nordique - Série 2 de 5
Les Affaires vous fait découvrir cinq villes du nord de l'Europe qui se démarquent en matière d'utilisation des technologies. Le Québec, tout aussi nordique, pourrait s'en inspirer.

Le Stockholm Royal Seaport, un ancien secteur industriel en pleine revitalisation, offre bien davantage que des appartements modernes destinés à la classe moyenne. Pour les cher- cheurs et les entreprises, c’est une fenêtre sur le futur des villes inte

Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes

Stockholm, en Suède, était déjà l'une des métropoles les plus vertes du monde en 2009. Pourtant, la Ville de Stockholm a décidé de transformer ce qui aurait pu être un bête projet immobilier en un laboratoire où les dernières technologies vertes seraient mises à l'essai.

Le Stockholm Royal Seaport, un ancien secteur industriel en pleine revitalisation, offre ainsi bien davantage que des appartements modernes destinés à la classe moyenne suédoise. Pour les chercheurs et les entreprises, c'est ni plus ni moins qu'une fenêtre sur le futur des villes intelligentes. «Nous voulions que le projet permette à l'industrie et aux universités de mettre à l'essai de nouvelles technologies et de nouvelles manières de faire des affaires», souligne Staffan Ingvarsson, directeur général adjoint de la Ville de Stockholm.

La Ville, qui possédait la plupart des terrains du secteur, a ainsi décidé d'imposer aux promoteurs immobiliers des objectifs d'efficacité énergétique très contraignants. Les nouveaux bâtiments érigés dans le quartier doivent ainsi se limiter à consommer 55 kilowattheures par mètre carré par année, une consommation trois fois moins élevée que la moyenne à Stockholm.

«Les promoteurs sont libres d'utiliser les technologies qu'ils veulent, mais ils doivent se conformer à nos exigences d'efficacité énergétique», explique Staffan Ingvarsson. Tout en fournissant un certain cadre, la Ville s'est bien gardée de faire des choix technologiques dans ce dossier. À la place, elle a mis sur pied l'organisme Stockholm Royal Seaport Innovation, un centre où les universités, les développeurs immobiliers et les entreprises technos collaborent pour peaufiner les technologies de demain.

Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

14/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.