Stockholm, la métropole verte où rien ne se perd

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Octobre 2014

Stockholm, la métropole verte où rien ne se perd

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Octobre 2014

Par Julien Brault

Série Intelligence nordique - Série 2 de 5
Les Affaires vous fait découvrir cinq villes du nord de l'Europe qui se démarquent en matière d'utilisation des technologies. Le Québec, tout aussi nordique, pourrait s'en inspirer.


Le Stockholm Royal Seaport, un ancien secteur industriel en pleine revitalisation, offre bien davantage que des appartements modernes destinés à la classe moyenne. Pour les cher- cheurs et les entreprises, c’est une fenêtre sur le futur des villes inte


Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes


Stockholm, en Suède, était déjà l'une des métropoles les plus vertes du monde en 2009. Pourtant, la Ville de Stockholm a décidé de transformer ce qui aurait pu être un bête projet immobilier en un laboratoire où les dernières technologies vertes seraient mises à l'essai.


Le Stockholm Royal Seaport, un ancien secteur industriel en pleine revitalisation, offre ainsi bien davantage que des appartements modernes destinés à la classe moyenne suédoise. Pour les chercheurs et les entreprises, c'est ni plus ni moins qu'une fenêtre sur le futur des villes intelligentes. «Nous voulions que le projet permette à l'industrie et aux universités de mettre à l'essai de nouvelles technologies et de nouvelles manières de faire des affaires», souligne Staffan Ingvarsson, directeur général adjoint de la Ville de Stockholm.


La Ville, qui possédait la plupart des terrains du secteur, a ainsi décidé d'imposer aux promoteurs immobiliers des objectifs d'efficacité énergétique très contraignants. Les nouveaux bâtiments érigés dans le quartier doivent ainsi se limiter à consommer 55 kilowattheures par mètre carré par année, une consommation trois fois moins élevée que la moyenne à Stockholm.


«Les promoteurs sont libres d'utiliser les technologies qu'ils veulent, mais ils doivent se conformer à nos exigences d'efficacité énergétique», explique Staffan Ingvarsson. Tout en fournissant un certain cadre, la Ville s'est bien gardée de faire des choix technologiques dans ce dossier. À la place, elle a mis sur pied l'organisme Stockholm Royal Seaport Innovation, un centre où les universités, les développeurs immobiliers et les entreprises technos collaborent pour peaufiner les technologies de demain.


Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'accord de libre échange Canada-UE jugé conforme au droit européen

30/04/2019 | AFP

Le CETA est entré en vigueur de manière provisoire dans sa quasi-totalité depuis un an et demi.

Accord commercial Europe-États-Unis: éviter un conflit commercial

12/04/2019 | AFP

Les États membres de l'Union européenne doivent valider lundi l'ouverture de négociations commerciales.

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.