Copenhague: la ville aux mille et un vélos

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Octobre 2014

Copenhague: la ville aux mille et un vélos

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Octobre 2014

Par Julien Brault

Un stationnement étagé pour vélos, au centre-ville de Copenhague. Hiver comme été, pas moins de 55 % des habitants de la ville se rendent au travail en vélo. [Photo : Julien Brault]

Sur les pistes cyclables spécialement marquées, les cyclistes n'ont qu'à rouler à 20 km/h pour enchaîner les feux verts tout au long de leur parcours. Sur certaines pistes, ils peuvent même suivre les lumières vertes qui s'illuminent au sol pour s'assurer de ne jamais croiser de feux rouges.

Si les vélos sont aussi populaires à Copenhague, c'est aussi parce qu'ils s'intègrent au réseau de transport en commun de la ville. Les trains de banlieue comportent des wagons destinés aux cyclistes, tandis que chaque station de métro est équipée de supports capables d'accueillir des centaines de vélos.

Technologies vertes

Pour réduire ses émissions à néant, Copenhague ne se contente pas de miser sur les vélos. Sur le front des transports, la Ville veut aussi favoriser l'adoption de la voiture électrique. Elle donne l'exemple en remplaçant graduellement sa flotte de voitures par des véhicules électriques et à hydrogène.

Elle s'est aussi engagée à installer des bornes de rechargement sur la rue de tout propriétaire de voiture électrique habitant dans un secteur qui en est dépourvu : «Si vous voulez que les gens achètent des voitures électriques, il faut que vous fournissiez l'infrastructure», explique Søren Nørgaard Madsen, consultant en partenariats pour la Ville. Pour Copenhague, la prochaine étape est de permettre aux voitures électriques de se stationner gratuitement, une mesure déjà en place en Norvège.

La Ville de Copenhague remplace également les bulbes de ses lampadaires par des lampes à DEL, qui consommeraient 50 % moins d'énergie. Pour aller chercher 20 % d'économie supplémentaire, la Ville a doté plusieurs d'entre eux d'une connectivité Wi-Fi, qui permet d'éteindre les lampadaires lorsqu'il n'y a personne : «On utilise des senseurs de manière à ouvrir les lumières lorsque quelqu'un s'en vient. Le principe, c'est que les lumières n'ont pas besoin d'être allumées lorsqu'il n'y a personne», explique Søren Nørgaard Madsen.

Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Les 300 plus importantes PME du Québec en 2019

Édition du 26 Octobre 2019 | Emanuelle René de Cotret

Le classement annuel des 300 plus importantes PME du Québec

300 joyaux qui brillent au Québec

Édition du 26 Octobre 2019 | Marine Thomas

L'ÉDITO. Elles sont innovantes, dynamiques et ambitieuses. Elles, ce sont les PME québécoises. Contribuant à la...

Rogers rate la cible au 3e trimestre et abaisse ses prévisions

Mis à jour le 23/10/2019 | La Presse Canadienne

Rogers Communications a réduit ses prévisions de revenus pour 2019.