Jonathan Bolduc : L'homme orchestre

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Jonathan Bolduc : L'homme orchestre

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Par Pierre Théroux

[Photo : Martin Flamand]

Jonathan Bolduc dirige le cabinet de services financiers Groupe ProSphère. Il est président et copropriétaire de Groupe Subway Abitibi, qui possède une dizaine d'établissements de cette chaîne de restauration. Il pilote aussi un projet de développement résidentiel à Rouyn- Noranda, sa ville d'adoption. A-t-il assez de 24 heures dans une journée ?


Cliquez ici pour découvrir 24 autres stars du Québec de demain


«Je ne compte pas les heures, mais j'ai aussi la chance d'être très bien entouré», dit l'homme d'affaires et planificateur financier originaire de Québec, arrivé en Abitibi à l'âge de neuf ans. «Jonathan est organisé, précis et dévoué. C'est une personne fiable à 100 %, qui a un sens de l'éthique et du travail bien fait», indique son collègue Louis Lamontagne, conseiller chez ProSphère.


Le jeune homme a toujours baigné dans un environnement d'affaires. Son père se spécialisait dans le redressement d'entreprises, principalement des épiceries. Son travail l'a amené en Abitibi- Témiscamingue où il a finalement acquis des restaurants Subway. Jonathan Bolduc, ses deux frères et un associé ont pris la relève en 2004. «On a des projets d'expansion, mais ailleurs qu'en Abitibi, où le territoire est déjà couvert.»


Son expérience d'entrepreneur l'aide à mieux accomplir son travail quotidien de conseiller financier auprès d'une clientèle d'affaires. «La gestion et la relève d'une entreprise, je sais ce que c'est.» Il a travaillé dans l'assurance avant d'ouvrir son propre cabinet avec deux associés, en 2001. En 2008, le regroupement avec d'autres firmes mène à la création du Groupe financier ProSphère. La société, qui conseille des entreprises et des particuliers en matière d'avantages sociaux, de retraite et de sécurité financière, a pignon sur rue en Abitibi- Témiscaminque, à Montréal et en Outaouais.


Depuis janvier, et pendant les trois prochaines années, Jonathan Bolduc est l'un des deux Québécois membres d'un comité consultatif pancanadien d'une dizaine de personnes mis sur pied par la London Life pour mesurer les impacts des modifications que l'assureur souhaite implanter. Les membres de ce groupe «font partie de l'élite des conseillers financiers au pays», indique Stef Bourgault, vice-président, Est du Canada, à la London Life. À ses yeux, Jonathan Bolduc est un leader silencieux, mais qui se démarque. «Il est très humble, très low profile.»


Le dirigeant de 37 ans a aussi un autre défi en tête, plus personnel : l'ascension du Kilimandjaro avec sa conjointe et ses enfants de cinq et sept ans. «Ils sont encore trop jeunes, mais ça viendra. Ce sera un plaisir et un défi, individuel et d'équipe.»


Âge : 37


Le sportif qui vous inspire ? Dick Hoyt


Pourquoi ? Malgré toutes les difficultés que la vie a apportées à son fils, il a décidé de lui faire vivre une vie exceptionnelle et remplie de succès. Pour moi, c’est une grande preuve d’amour, de dépassement et d’humilité.


Le livre qui ne quitte jamais votre table de chevet ? Le succès selon Jack, de Jack Canfield


Pourquoi ? Il nous aide à déterminer notre projet de vie et ce qu’il faut faire pour l’atteindre. J’en suis à ma quatrième ou cinquième lecture au fil des ans.


Cliquez ici pour découvrir 24 autres stars du Québec de demain


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.