Investir pour accompagner la croissance

Publié le 26/02/2015 à 06:00

Investir pour accompagner la croissance

Publié le 26/02/2015 à 06:00

Les investissements se succèdent au Port de Montréal pour augmenter sa capacité et la fluidité de ses accès. Un effort incontournable au moment où les ports américains bénéficient d’investissements publics majeurs.


L’administration portuaire de Montréal envisage une croissance des trafics d’environ 5 % en cinq ans. Ces chiffres ne tiennent pas compte d’un impact éventuel de l’entente de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, qui devrait être positif puisque l’Europe du Nord est le marché principal du Port de Montréal.


Cet accroissement du volume de trafic proviendra en partie de la reprise économique américaine et d’une hausse des exportations liée à la baisse du dollar canadien. Mais elle proviendra aussi de la diversification des marchandises transitant par conteneurs via le port.


« De plus en plus de marchandises nous arrivent des marchés émergents, notamment asiatiques, alors qu’il y a dix ans ces pays les acheminaient plutôt vers les ports de la côte Ouest », note Sylvie Vachon, pdg de l’APM. Certains produits sont aussi en croissance, notamment le transport du grain par conteneurs.


Des conditions gagnantes réunies


Pour profiter de ces occasions d’affaires, le port de Montréal doit s’assurer d’offrir une logistique permettant aux entreprises de réduire leurs coûts et leur temps de transit. « Le transport maritime est efficace si l’intermodal l’est, lance la pdg. Le rôle du port est d’accueillir les navires et de les connecter rapidement à d’autres moyens de transport. »


Elle juge la conjoncture actuelle favorable. « Nos relations avec la Ville de Montréal se sont grandement améliorées depuis quelques années, dit-elle. La Ville reconnaît l’avantage économique d’être une ville portuaire. La création de la grappe CargoM est importante pour aider les divers partenaires, dont certains sont des concurrents, à travailler ensemble. L’annonce attendue d’une stratégie maritime montre que le gouvernement provincial reconnaît l’importance du transport maritime. Et le gouvernement fédéral a récemment annoncé un investissement de 44 millions de dollars pour appuyer des projets au port. Les astres sont tous alignés pour que le port puisse se développer. »


Des projets en cours et à venir


Parmi les projets réalisés récemment ou en cours, le secteur de Maisonneuve a été élargi et peut maintenant accueillir 50 000 conteneurs de plus. Le réaménagement des terrains du secteur Viau a, pour sa part, fait passer sa capacité annuelle d’entreposage à 150 000 conteneurs.


Ce n’est qu’un début. Le port de Montréal a annoncé en janvier un nouvel investissement de 83 M$ pour y aménager un terminal. Ce dernier permettra de multiplier par quatre le nombre de conteneurs qui y seront manutentionnés d’ici 2018, le faisant passer à 600 000. La capacité totale du port sera à ce moment de 2,1 millions de conteneurs, soit 25 % de plus que maintenant.


Un autre investissement de 26 M$ ira au rabaissement des fondations de béton de certains quais, afin d’accueillir des navires plus lourdement chargés. Ceux-ci bénéficieront, à terme, d’une profondeur d’au moins 11,1 mètres à tous les quais. S’ajoutent à cela quelque 23 M$ nécessaires au réaménagement des accès routiers au port, notamment l’accès direct à l’autoroute 25.


Franchir les limites du fleuve


Mais le port de Montréal est enclavé dans la ville. Sa capacité d’expansion a des limites, qu’il devrait atteindre après ces travaux, en 2018. L’APM a donc entrepris de s’étendre à Contrecoeur, en Montérégie, en y installant un nouveau terminal sur une bande riveraine d’environ quatre kilomètres, qu’elle détient depuis un quart de siècle.


Le projet, d’une valeur de 600 M$, comprend dans sa première phase un site de manutention doté d’accès routiers et ferroviaires. Un million de conteneurs par année pourront y transiter, mais cela pourrait grimper à trois millions en quelques années. Une capacité supérieure aux installations situées sur l’île.


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Taxi: menace de grève dès lundi contre la réforme

Celle-ci veut notamment mettre fin aux territoires exclusifs réservés et au contingentement des taxis.

Un camion classe 8 complètement électrique made in Saint-Jérome

Mis à jour le 11/03/2019 | La Presse Canadienne

Le tout premier, qui prendra la route l’automne prochain, a déjà trouvé son acheteur, en l’occurrence la SAQ.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.