Québec autorise les trottinettes électriques en libre-service à Montréal

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Mai 2019

Québec autorise les trottinettes électriques en libre-service à Montréal

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Mai 2019

Par Marie-Pier Frappier

À Paris et dans plusieurs villes aux États-Unis, les rues sont encombrées par les trottinettes abandonnées. À cause de leur utilisation abusive et du vandalisme, ces véhicules auraient une durée de vie de 28 jours. (Photo: Getty Images)

TRANSPORT ÉLECTRIQUE. La micromobilité a le vent dans les voiles. Malgré ses innombrables déboires parisiens et états-uniens, la trottinette électrique en location libre-service sans ancrage fait son chemin jusqu’à nous, dans les villes de Montréal et de Westmount, pour le moment. 

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé le lancement d'un projet pilote pour expérimenter l'utilisation de trottinettes électriques en location libre-service dans ces deux villes à compter du 6 juillet. 

Ces trottinettes devront être stationnées à des endroits désignés, même s’il n’y a pas de station ou borne officielle, comme pour les vélos Bixi. 

Régles différentes

Les conducteurs des trottinettes électriques devront en outre respecter les mêmes règles de circulation que les cyclistes, en plus de certaines règles spécifiques.

Le moteur électrique devra être réglé à une vitesse maximale de 20 km/h et les conducteurs auront l'obligation de porter un casque. 

Dans le cadre du projet pilote, un exploitant — Lime et Uber sont déjà en concurrence — doit faire une demande auprès du ministère des Transports et être autorisé avant d'offrir un service de location de trottinettes électriques libre-service. 

Vraiment écologiques? 

« L’ajout de modes de transport en libre-service, tels que la trottinette électrique, constitue une solution novatrice en matière d'électrification des transports, permettant de réduire les déplacements en auto solo », selon M. Bonnardel. 

Or, selon les compilations de plusieurs données publiques aux États-Unis et en France, la durée de vie d’une trottinette électrique en location libre-service serait de 28 jours. Explications ? Les véhicules seraient victimes d’actes de vandalisme ou usés prématurément par un usage intensif, explique le site 20 minutes

De surcroît, ces trottinettes à durée de vie réduite utilisent des batteries au lithium provenant en grande partie de la Chine et difficiles à récupérer. 

Les «start-up» qui se lancent dans le juteux marché des trottinettes électriques tentent donc de compenser leur pollution en achetant des crédits carbone. 

Auto-entrepreneurs et compagnies 

En France, on a aussi vu l’irruption de travailleurs précaires «salariés» par les entreprises de location de trottinettes électriques, les « rechargeurs » ou les « juicers ». 

Comme le mentionne Libération dans une enquête, ces rechargeurs doivent trouver les trottinettes une fois la nuit tombée, les placer dans leurs véhicules — à essence ! — et les brancher pour la nuit. Le tarif par trottinettes varie en fonction des «start-up», qui déclare à sa guise les factures de recharge.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Québec défend son investissement de 30 M $ dans des dirigeables

Flying Whales veut mettre au point des dirigeables capables de transporter des charges vers des lieux peu accessibles.

Covoiturage: Eva prend son envol à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau

09/10/2019 | Pascal Forget

Le service de covoiturage québecois Eva a une porte d’embarquement réservée à l’aéroport international Trudeau.

À la une

Nemaska Lithium sabre dans son effectif et réduit ses activités

Elle serait obligée d’utiliser ses liquidités de façon optimale afin de pouvoir assurer « la continuité du projet ».

Swiss cloue ses appareils A220 au sol

Le transporteur aérien Swiss a décidé de clouer ses 29 appareils A220 (ex-CSeries) en raison de problèmes de moteurs.

Informatique ambiante: la stratégie de Google se dévoile

BLOGUE. La flopée de nouveaux appareils de Google mise sur l’intelligence artificielle pour attirer les acheteurs.