Internet des objets: captez de nouvelles données grâce aux objets connectés

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Avril 2019

Internet des objets: captez de nouvelles données grâce aux objets connectés

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Avril 2019

Avec l’IoT, une firme de location d’outils pourra mesurer l’utilisation de ses outils et changer son modèle de facturation. [Photo: 123RF]

TRANSFORMATION NUMÉRIQUE — L'Internet des objets (IoT) permet de connecter des équipements de toutes sortes à Internet afin d'en collecter des données d'utilisation. Selon le cabinet IDC, les dépenses mondiales consacrées à l'ensemble des technologies IoT (logiciels, matériels, connectivités, services) devraient représenter 745 milliards de dollars américains en 2019, un chiffre en hausse de 15,4 % par rapport à l'année dernière. De son côté, Gartner estime que plus de 20 milliards d'objets connectés seront utilisés dans le monde d'ici 2020.


«Cela va devenir un élément de compétitivité important pour ceux qui maîtriseront rapidement ces données», assure Frédéric Bastien, président et cofondateur de l'entreprise montréalaise spécialisée dans l'analyse de données d'objets connectés Mnubo. En permettant de capter des données à des étapes d'affaires où rien n'était mesuré auparavant, l'IoT représente de nombreuses possibilités : optimisation des processus, réduction des frais d'exploitation, prédiction des pannes d'un équipement, fidélisation des clients, etc. Que cela soit dans les domaines de l'assurance, de la santé, du commerce de détail ou du manufacturier.


Des exemples ? «Un de nos clients met des caméras dans des congélateurs présents chez des dépanneurs pour déterminer leur taux de remplissage et ainsi optimiser sa chaîne d'approvisionnement», cite M. Bastien. Aussi, avec l'IoT, une firme de location d'outils pourra mesurer précisément l'utilisation de ses outils et changer son modèle de facturation pour se rapprocher de la valeur qu'un client final en retire.


Pour l'entrepreneur, la période est idéale pour investir dans ces technologies : «Les coûts sont à la baisse de mois en mois et il y a une plus grande maturité des fournisseurs. Autrement dit, les expérimentations ont été faites, on a appris quels sont les domaines d'application les plus pertinents et les solutions se sont standardisées.»


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Voici pourquoi le Québec a besoin d'un vrai ministre du Numérique, ça presse

29/04/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Pour aller plus vite, on a même un nom à proposer à François Legault…

Le Québec doit passer en mode action

Édition du 20 Avril 2019 | Alain McKenna

TRANSFORMATION NUMÉRIQUE. Comment planifier demain en opérant aujourd'hui ? C'est tout le défi du virage numérique ...

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

21/05/2019 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

21/05/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.