Ça bouge chez Saputo


Édition du 22 Novembre 2023

Ça bouge chez Saputo


Édition du 22 Novembre 2023

La volatilité affecte aussi l’action de Saputo, qui oscille depuis deux ans entre 25 $ et 38 $. (Photo:123RF)

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. Saputo applique depuis 2022 un vaste plan d’optimisation et de consolidation de ses opérations aux États-Unis et dans le marché outre-mer. L’entreprise annonçait par exemple en février 2023 la construction d’une nouvelle installation de coupe et d’emballage à Franklin, au Wisconsin, un investissement de 240 M$, et l’expansion des activités de fromages à effilocher sur la côte ouest des États-Unis. 

En contrepartie, le fabricant ferme ses installations de Big Stone, au Dakota du Sud, de Green Bay, au Wisconsin et de South Gate, en Californie. Le fromager « simplifie » également ses activités dans deux de ses usines australiennes. 

Le retour d’une plus grande volatilité sur le marché des produits laitiers l’a par ailleurs forcé à réviser son échéancier pour toucher sa cible de 2,1 G$ en bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA), qu’il espérait atteindre à la fin mars 2025. Saputo n’a pas souhaité nous accorder d’entrevue, mais le président et chef de la direction, Lino A. Saputo, avait soutenu, lors d’une téléconférence, en août, que « la cible de 2,1 G$ est toujours la même » et que « c’est l’imprévisibilité du marché relativement au prix et à la confiance des consommateurs qui nous amène à repousser l’échéance ».

La volatilité affecte aussi l’action de Saputo, qui oscille depuis deux ans entre 25 $ et 38 $. Saputo s’est même retrouvé, en novembre 2022, dans la mire du vendeur à découvert Spruce Point. Il remettait en question son modèle d’affaires, les prix de ses acquisitions et son manque de transparence financière, des reproches que Saputo a rejetés du revers de la main.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.