RVER: Pour faciliter la vie aux petites entreprises

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

RVER: Pour faciliter la vie aux petites entreprises

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) veut faciliter la vie de ses quelque 24 000 entreprises membres du Québec en leur proposant une solution d'épargne-retraite qui inclut un RVER. Administré par la Standard Life, ce régime sera disponible au début de 2015, soit bien avant la première échéance du 31 décembre 2016 fixée par la Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite.


Cliquez ici pour consulter notre dossier : Tout savoir sur le RVER


«Plusieurs petites entreprises n'ont pas de personnel en ressources humaines à l'interne pour se pencher sur ce dossier, dit Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole de la FCEI. Il peut être complexe pour elles de magasiner un régime de retraite et de répondre aux questions des employés. C'est pourquoi nous leur offrons cette solution clés en main.» Elle affirme avoir choisi la Standard Life parce que cet assureur offrait le plus d'avantages et de souplesse à ses membres.


En vertu de la loi, chaque administrateur ne peut mettre en marché qu'un seul RVER, identique pour tous ses clients. Le RVER de la FCEI est donc celui que la Standard Life commercialise depuis juillet et qui est accessible à tous les employeurs.


«L'entente avec la FCEI prévoit que notre RVER sera accompagné d'autres produits qui lui procureront une valeur ajoutée», explique Philippe Toupin, vice-président, solutions collectives de l'assureur. Il refuse toutefois pour le moment de dévoiler la teneur de ces autres produits, les derniers éléments n'étant pas encore ficelés.


Un régime à cotisation volontaire, un aspect apprécié


Par ailleurs, la FCEI se réjouit du fait que la cotisation des employeurs au RVER soit volontaire. «L'économie québécoise est basée sur des entreprises de petite taille, rappelle Martine Hébert. Avec un chiffre d'affaires médian de 425 000 $, plusieurs entreprises n'ont pas les moyens de cotiser au régime de retraite de leurs employés.» Elle reconnaît cependant qu'une contribution de l'employeur est une bonne façon d'attirer et de retenir la main-d'oeuvre. «Les PME sont en concurrence avec les grandes entreprises et la fonction publique pour recruter des employés», dit-elle.


L'entente entre la Standard Life et la FCEI vise aussi à offrir un produit d'épargne-retraite dans les autres provinces.


Cliquez ici pour consulter notre dossier : Tout savoir sur le RVER

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Regain de confiance chez les entreprises québécoises, dit la FCEI

01/03/2019 | lesaffaires.com

Les niveaux de confiance des entreprises à l’échelle nationale sont loin de ceux observés à l’automne 2018.

Les PME s'inquiètent des répercussions de la taxe sur le carbone

En fait, plus des deux tiers des entrepreneurs interrogés n’appuient aucun programme de tarification du carbone.

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

24/04/2019 | Catherine Charron

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour le 24/04/2019 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.