RVER: Les fournisseurs s'organisent pour se tailler un morceau de la tarte

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

RVER: Les fournisseurs s'organisent pour se tailler un morceau de la tarte

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

Ce n'est pas si courant qu'un tout nouveau marché s'ouvre du jour au lendemain. Avec le régime volontaire d'épargne-retraite (RVER), les nouvelles sommes épargnées annuellement par les travailleurs québécois pourraient atteindre de 1 à 1,25 milliard de dollars. Cela représente une formidable occasion d'affaires pour les assureurs, les gestionnaires de fonds d'investissement et les sociétés de fiducie. Coup d'oeil sur les stratégies déployées.

Cliquez ici pour consulter notre dossier : Tout savoir sur le RVER

Pour offrir ce nouveau produit, plusieurs fournisseurs ont procédé à des embauches ou à une réorganisation de leur effectif. Ainsi, en prévision de l'arrivée du RVER, Desjardins Assurances a créé en juin le Centre d'expertise PME, dont la mission est de soutenir les intermédiaires et les employeurs dans la vente ou l'achat d'un RVER ou de tout autre régime de retraite.

«Nous avons embauché jusqu'ici cinq personnes ayant un permis en rentes collectives, mais d'autres pourraient s'ajouter», indique Éric Filion, vice-président développement, commercialisation et stratégies d'investissement.

De son côté, Financière Manuvie a procédé à quelque 40 embauches pour supporter le RVER. Les recrues sont affectées à des tâches administratives, au centre d'appels ou encore à l'équipe de soutien. Une équipe de huit personnes, des consultants en RVER, jouent notamment un rôle de représentation et de soutien auprès des courtiers et des entreprises.

«Ils donnent des explications sur le régime en même temps qu'ils en font la promotion», explique Robert Tellier, vice-président régional, solutions retraite et assurance collective.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une

Suspension des importations de porc en Chine: Banque Nationale fléchit

La Banque Nationale s'incline un peu plus que ses rivales parce que 45% du porc canadien est produit au Québec.

Porc québécois en Chine: Legault n'exclut rien

Mis à jour il y a 35 minutes | La Presse Canadienne

Le premier ministre a menacé d'imposer des représailles commerciales, mais Pierre Fitzgibbon a été plus prudent.

Porc: le Canada enquête sur des faux certificats d'exportation vers la Chine

13:00 | AFP

« Nous cherchons à savoir pourquoi c’est arrivé, à qui cela profite», explique le ministre Carr.