Le Fonds de solidarité FTQ mousse son REER

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

Le Fonds de solidarité FTQ mousse son REER

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Septembre 2014

Le Fonds de solidarité FTQ profite de l'avènement du Régime volontaire d'épargne-retraite (RVER) pour promouvoir son REER auprès des entreprises.

Cliquez ici pour consulter notre dossier : Tout savoir sur le RVER

«C'est une belle occasion d'affaires pour nous, car notre produit représente une solution de rechange simple au RVER», affirme Denis Leclerc, premier vice-président à l'actionnariat du fonds de travailleurs.

Selon l'article 45 de la loi sur les RVER, les entreprises qui offrent à leurs employés la possibilité de cotiser à un REER ou à un CELI au moyen d'une retenue sur leur salaire ou qui ont mis en place un autre type de régime de retraite ne sont pas tenues de souscrire un RVER.

Le fonds de travailleurs, dont l'actif net atteint 10,1 milliards de dollars, a donc entrepris d'informer les 6 500 entreprises qui offrent déjà son REER qu'elles satisfont aux exigences de la nouvelle loi. «Nous leur disons aussi que, pour être en règle, elles doivent relancer les employés qui ne cotisent pas et garder en dossier les noms de ceux qui refusent toujours de participer», indique Denis Leclerc.

Une campagne publicitaire est aussi en cours pour convaincre d'autres employeurs de choisir le REER du Fonds FTQ plutôt qu'un RVER. Les entreprises qui s'y prennent avant la date limite fixée par la loi peuvent en effet instaurer le produit d'épargne-retraite de leur choix, pourvu que tous les employés visés par la loi y aient accès. «Il n'est pas nécessaire d'être partenaire du Fonds pour offrir notre REER», insiste Denis Leclerc.

Cliquez ici pour consulter notre dossier : Tout savoir sur le RVER

À la une

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.

L’industrie du droit a besoin de faire les choses autrement

Édition du 08 Mai 2024 | Philippe Jean Poirier

GRANDS DU DROIT. Les cabinets de services juridiques ont été très actifs sur le marché des fusions et acquisitions.