Le ­Musée maritime du ­Québec cumule les records


Édition du 21 Février 2024

Le ­Musée maritime du ­Québec cumule les records


Édition du 21 Février 2024

Par Claudine Hébert

Composée de trois bateaux, dont un hydroptère militaire chasseur de ­sous-marins, le parc fluvial a permis d’attirer plus de 32 000 visiteurs en deux saisons. (Photo: courtoisie)

TOURISME ET ÉVÉNEMENTIEL D'AFFAIRES. Grâce à son nouveau parc fluvial, inauguré en juin 2022 au coût de 2 M $, le ­Musée maritime du ­Québec, situé à L’Islet, cumule les records.

Composée de trois bateaux, dont un hydroptère militaire chasseur de ­sous-marins, cette attraction a permis d’attirer plus de 32 000 visiteurs en deux saisons.« ­Du jamais vu pour le musée depuis 25 ans », signale sa directrice générale, ­Marie-Claude ­Gamache.

La clientèle d’affaires, particulièrement des entreprises de la région, fait aussi partie des nouveaux venus. L’an dernier, près d’une dizaine de groupes de 25 à 200 personnes ont favorisé le site pour la tenue de leur 5 à 7, leurs formations et pour des ­événements-bénéfices, ajoute la ­DG.

Soulignons que les investissements et les performances du musée lui ont permis de remporter un des cinq prix ­Excellence 2023 remis par la ­Société des musées du ­Québec en octobre dernier.

 

Sur le même sujet

L’éclipse totale a eu un impact positif sur le tourisme des Cantons-de-l’Est

Tourisme Cantons−de−l’Est fait état d’au moins 55 000 visiteurs de l’extérieur de la région seulement le 8 avril.

Un spectacle de danse céleste

Des foules ont assisté à l'éclipse solaire totale au Québec et ailleurs au pays.

À la une

Monique Leroux: notre productivité reflète notre manque d’ambition

Édition du 10 Avril 2024 | François Normand

TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec Monique Leroux, ex-patronne de Desjardins et ex-présidente du CA d'Investissement Québec.

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.