La Distillerie Mariana s’installera au centre-ville de Trois-Rivières

Publié le 19/05/2021 à 17:11

La Distillerie Mariana s’installera au centre-ville de Trois-Rivières

Publié le 19/05/2021 à 17:11

Par Emmanuel Martinez
Philippe Leblanc, propriétaire de La Distillerie Mariana

«C’est super d’un point de vue de la visibilité», dit Philippe Leblanc, propriétaire de La Distillerie Mariana. (Photo: Courtoisie)

TOURISME D'AFFAIRES ET D'AGRÉMENT. «Être vu et vécu». Voilà comment le propriétaire de la Distillerie Mariana, Philippe Leblanc, résume le déménagement à venir de ses installations au centre-ville de Trois-Rivières qui a été annoncé mercredi.

Selon lui, aucune autre distillerie au Québec ne produira des spiritueux au cœur d’une grande ville tout en accueillant des clients qui pourront voir la production d’alcools, en déguster et en acheter «La vision était de faire un lieu unique de production de spiritueux, explique en entrevue le propriétaire de la plus importante microdistillerie indépendante du Québec. D’un côté, il va y avoir les opérations et une boutique où les spiritueux produits sont vendus. Et de l’autre, il va y avoir un cocktail-club, avec terrasse, pour savourer des cocktails à base de gin, de rhum et d’autres alcools confectionnés sur place.»

La Distillerie Mariana louera la moitié de la superficie du tout nouveau centre d’innovation agroalimentaire L’Ouvrage, situé juste à côté du centre des congrès de Trois-Rivières.   

«C’est super d’un point de vue de la visibilité. Les congressistes pourront venir nous voir et on est juste à côté de la rue des Forges qui représente le centre touristique et commercial de la vieille ville», précise Philippe Leblanc.

Il affirme aussi que ce projet vise à offrir une expérience différente aux clients.

«Ce qui est intéressant, c’est être assis avec un spiritueux qui est fait sur place. Cela donne une touche authentique. Et on pense que quelqu’un qui vient sur place sera porté à acheter des produits à la SAQ», ajoute-t-il.

 

Quitter un parc industriel

Le déménagement de tout l’équipement situé à Louiseville, l’acquisition d’un nouvel alambic spécifique pour la production de whiskey, l’ajout de cuves supplémentaires pour la production et l’aménagement des locaux coûteront environ deux millions de dollars à l’entreprise.

Elle devrait y emménager au printemps 2022.

La Distillerie Mariana s’est entendue sur un bail pour 25 ans avec le propriétaire des lieux, Innovation et Développement économique Trois-Rivières. Au total, cet ancien emplacement industriel fera l’objet de 14 millions $ d’investissement public et privé pour revitaliser le secteur.

Pour cette l'entreprise fondée seulement en 2015, il s’agit d’un engagement financier et stratégique important.

«Déménager au centre-ville et avoir des activités touristiques, c’est audacieux. Cela nous permet de rester un leader dans cette industrie. Ce qui était risqué, c’était de ne pas évoluer et de rester dans un parc industriel», mentionne le patron de la Distillerie Mariana.

Le fabricant misera toujours sur les ventes à la SAQ pour ses revenus, mais il espère que sa boutique et son bar lui permettront d’éponger ses frais de loyer.

Cet endroit constituera donc certainement un atout pour se distinguer de ses concurrents.

Sur le même sujet

Écorécréo à la Place de l’Ontario de Toronto

30/07/2021 | Emmanuel Martinez

Groupe Écorécréo sera au cœur d’une nouvelle proposition touristique à la Place de l’Ontario à Toronto.

Pizza Salvatoré, d'une génération à l'autre

30/07/2021 | Philippe Lemelin

L'entreprise familiale de la région de Québec ouvre un restaurant toutes les deux semaines depuis avril 2021.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.