10 idées pour dynamiser le tourisme: les suggestions de gens d’affaires (10)


Édition du 09 Mai 2015

10 idées pour dynamiser le tourisme: les suggestions de gens d’affaires (10)


Édition du 09 Mai 2015

Par Claudine Hébert

Les 10 idées: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 -10


Nous avons demandé à quelques personnalités d’affaires de nous suggérer une idée pour redynamiser le tourisme au Québec.



  • François Lambert, ex-dragon et chroniqueur à Radio9


« Il faut promouvoir la beauté de nos paysages. Et pour cela, chaque citoyen a une responsabilité d’entretenir son terrain et de le rendre attrayant. Où j’habite, sur le rang Ste-Madeleine, à Notre-Dame-de-la-Paix, dans l’Outaouais, j’ai commencé à faire ma part. Je plante, pour le plaisir des yeux, du houblon et du tournesol sur ma terre. Pas dans le fin fond du champ, mais sur le bord du chemin. Les gens arrêtent et prennent des photos.»



  • Simon de Baene, pdg de GSoft


« Et si on recréait des plages près des villes où il serait possible de se baigner dans le fleuve? Je crois aussi qu’il faut davantage créer de « party » à ciel ouvert dans les quartiers où les bars, les restos et les artisans sont mis de l’avant. Il ne faut pas se gêner de fermer les rues clés durant l’été. On met trop d’emphase sr la rue Crescent et le Vieux-Montréal. Il n’y a pas que ces lieux qui représentent l’authenticité de Montréal. De plus, je considère que nous sommes trop à la merci de quelques festivals qui dictent notre lifestyle. C’est au Montréalais, eux-mêmes, de dicter le lifestyle en ville.»



  • Gisèle Picard, présidente de l’association des femmes entrepreneurs de Québec


« Il faut multiplier les événements de masse, notamment les gros congrès nationaux et internationaux. Ce sont des événements touristiques, certes conventionnels, mais forcément, ces gens visitent la destination où le rendez-vous se déroule. Et on profite de la venue de ces congressistes pour leur faire faire des sorties hors des villes. Les panoramas de nos campagnes peuvent aussi inciter ces gens à revenir nous visiter avec leur famille.»



  • Isabelle Huot, présidente-fondatrice de Kilo-Solutions


« La gastronomie et le vin me font voyager à travers le monde. Nous devrions mettre davantage l'accent sur nos produits du terroir, organiser des rencontres avec des agriculteurs et des vignerons. Des forfaits agro-alimentaires pourraient être mis en place partout dans la province. Et on pourrait ajouter des cours de cuisine locale à ces forfaits.


RETOUR AU DOSSIER



  1. Les transports aériens à bas prix

  2. Un crédit d'impôt pour passer ses vacances au Québec

  3. Abolir les taxes sur les ventes de vêtements

  4. Faire du vélo un levier touristique

  5. Miser sur le tourisme sportif

  6. Courtiser les "foodies"

  7. Profiter de l'essor du tourisme autochtone

  8. Peaufiner le produit croisière

  9. Faire bonne impression

  10. Quelques suggestions des gens d'affaires


 


 

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le Québec doit mieux intégrer ses immigrants, dit l'Institut du Québec

Le poids démographique du Québec au sein du Canada passera de 22,6% à 20,2% en 2040.

Cette PME veut transformer le marché des terres rares

08/05/2019 | François Normand

Elle a commencé à faire de la deuxième transformation de ces éléments présents dans les voitures électriques.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.