Titres les plus recommandés: bon marché, Cascades vise un point de bascule

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Janvier 2019

Titres les plus recommandés: bon marché, Cascades vise un point de bascule

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Janvier 2019

Par Dominique Beauchamp

N.D.L.R. Quels sont les titres québécois préférés des analystes ? Nous avons recensé le nombre de recommandations d'achat pour chacune des sociétés du Top 50 Les Affaires que nous publions à chaque numéro. Cascades est parmi les plus recommandés avec 4 recommandations sur 6.

Symbole CAS
Cours au 17 janvier 2019 : 10,29 $
Variation en 2018 : -24,9 %
Cours cible moyen : 13,88 $
Gain potentiel : +35 %
Ratio cours/bénéfice prévu dans 12 mois : 6,8 fois
Rendement de dividende : 1,6 %

Le fabricant de papiers tissu et de cartons-caisses redouble d'efforts pour améliorer sa position concurrentielle et relever ses marges, dans une conjoncture difficile.

La société de Kingsey Falls modernise ses usines, réduit ses coûts et élimine certains frais de transport tout en offrant plus de produits à valeur ajoutée.

Cascades vient, par exemple, d'acheter deux usines pour 37,4 millions de dollars américains, en Indiana et en Iowa, qui fabriquent des emballages de protection pour le transport des oeufs vers les restaurants à service rapide.

«Cette transaction témoigne de l'engagement de la société à offrir des emballages de plus en plus verts», soutient Benoit Laprade, de Banque Scotia.

Cascades modernise aussi une usine de papiers tissu en Caroline du Nord au coût de 58 M$ US et convertit au carton-caisse une usine de papier journal en Virginie, acquise en juillet pour 34,2 M$ US.

Le hic : ces nouveaux débours réduisent les flux de trésorerie libres du fabricant dont la dette représente encore plus de trois fois son bénéfice d'exploitation.

Deux actionnaires importants y croient. Le cofondateur Laurent Lemaire a acheté 110 000 actions de plus en novembre alors que le titre vacillait près d'un plancher de deux ans.

Le gestionnaire de portefeuille montréalais Letko, Brosseau & Associates a aussi ajouté à sa mise en achetant 1 M$ d'actions additionnelles le 5 octobre, portant son bloc à 15,5 %.

Chez Financière Banque Nationale, Leon Aghazarian croit que les inquiétudes chroniques à l'égard de la surcapacité dans l'industrie de l'emballage sont exagérées.

Les marges d'exploitation déjà élevées de cette division de Cascades (25 % au troisième trimestre) devraient s'améliorer davantage puisque les prix de vente augmentent tandis que les cours du vieux carton recyclé que Cascades achète diminuent.

Chez Desjardins Marché des capitaux, Keith Howlett a bon espoir que l'accent sur le carton-caisse réduira l'écart de 35 % qui sépare son évaluation de celle de ses semblables.

Le carton-caisse procurera en effet 95 % du bénéfice d'exploitation en 2019.

«Sans sa filiale européenne, Cascades s'échange à un multiple de seulement cinq fois le bénéfice d'exploitation prévu en 2019. Son cours actuel se compare à la valeur de 17,50 $ par action de la société en pièces détachées», fait valoir Paul C. Quinn, de RBC Marchés des Capitaux.

Sean Steuart, de Valeurs mobilières TD, est plus prudent, car la surcapacité persiste et la demande reste fragile au moment où les flux libres de Cascades seront négligeables jusqu'en 2021. L'optimisation des usines rapportera à plus long terme, croit-il. M. Steuart a réduit de 14 $ à 12 $ son cours cible et n'en recommande plus l'achat.

Recommandations d'achat : 4/6

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «DES TITRES QUÉBÉCOIS FORTEMENT RECOMMANDÉS»

À la une

Bourse: New York et Toronto repartent en baisse

Mis à jour à 17:07 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. C’est la troisième séance de pertes de la semaine pour les quatre principaux indices.

Titres en action: American Airlines, Nestlé, Renault, Credit Suisse

Mis à jour à 08:07 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Port de Montréal: les employeurs maritimes modifient les horaires des débardeurs

Mis à jour à 17:04 | La Presse Canadienne

L’AEM fait valoir que le travail doit se faire, qu’il s’agisse de déplacer des conteneurs ou de décharger des navires.