FXinnovation prend soin de s'entourer pour bien grandir

Publié le 31/03/2015 à 16:02

FXinnovation prend soin de s'entourer pour bien grandir

Publié le 31/03/2015 à 16:02

David Marotte, président et chef de la direction, FXinnovation

Ne pas hésiter à aller chercher l’avis d’experts et à s’entourer de personnes d’expérience. Et ne pas brûler d’étapes. Voici les deux stratégies qui ont permis à FXinnovation de prendre de l’expansion. Des moyens sur lesquels l’entreprise technologique mise aussi pour poursuivre sa croissance.


Depuis sa création en 2002, FXinnovation a toujours réussi à tirer son épingle du jeu. «Notre histoire est assez typique, raconte David Marotte, président et chef de la direction. Au départ nous étions trois dans un garage. On offrait alors un service niché de consultation pour la gestion des infrastructures technologiques, comme les serveurs et les réseaux… On a grandi, un client à la fois, pour compter maintenant 400 employés.»


Au fil du temps, l’équipe a complété son offre en développant des solutions technologiques permettant la gestion des infrastructures à distance ainsi que des services TI.


Pendant ses cinq premières années d’existence, FXinnovation a doublé son chiffre d’affaires. Depuis, elle compte sur une croissance qui oscille entre 15 et 30% par année.


Pour poursuivre sur sa lancée, l’entreprise voulait avoir un regard neuf sur sa trajectoire. Il y a deux ans, les dirigeants ont donc mis sur pied un comité aviseur composé de quatre personnes spécialisées entre autres sur les questions d’expansion.


« Cela fait 11 ans que nous sommes les même dirigeants. On finit donc par brasser les mêmes choses, explique David Marotte. Le comité nous a permis d’injecter des idées fraîches et d’apprendre de ceux qui sont déjà passés par là. Une expérience extrêmement positive. »


FXinnovation s’est aussi tournée vers TechnoMontréal et son programme Plan de M@tch, pour l’aider à augmenter ses ventes de solutions technologiques. L’organisme offre non seulement un diagnostique complet à l’entreprise, mais aussi du coaching et un suivi personnalisé par des chefs de file de l’industrie.


«Cela nous a permis de canaliser notre fougue d’entrepreneur, car on avait le goût de partir plein d’affaires, mais on manquait de focus. Il a fallu se demander si on avait les moyens de nos ambitions. On a ainsi amorcé toute une réflexion au sujet du futur de notre entreprise, les étapes pour y arriver, etc.», soutient le président.


Consolider et acquérir


Le plan de croissance se détaille donc en trois axes. D’abord, renforcer sa position au Québec. Ensuite, étendre ses tentacules à l’extérieur de la province. Et grandir en faisant l’acquisition d’autres entreprises. Au début de 2015, FXinnovation a d’ailleurs mis la main sur Code6, firme spécialisée en technologies.


« Cela nous a permis d’augmenter la taille de notre groupe conseil et d’accéder à un bassin de clients supplémentaires qui seront éventuellement intéressés à acheter nos solutions », prévoit le chef de la direction. D’une soixantaine de clients - des moyennes et grandes entreprises - FXinnovation en dessert maintenant un bassin d’environ 75.


L’entreprise a d’autres acquisitions dans sa ligne de mire, en plus de viser le marché de la Nouvelle-Angleterre. Mais David Marotte et son équipe n’ont pas envie de s’y lancer tête première.


« Nous allons commencer avant tout par prendre le temps de bien intégrer cette acquisition. Car pour nous, l’objectif n’est pas tant d’atteindre une croissance à vive allure, mais une croissance responsable qui repose sur des bases solides. » Une façon pour l’entreprise de continuer d’offrir une « expérience client exceptionnelle », base même du succès de FXinnovation, selon son président.


 


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.