Earth Alive s'attaque au marché américain


Édition du 12 Août 2017

Earth Alive s'attaque au marché américain


Édition du 12 Août 2017

Par François Normand

[Photo: 123rf]

Après une percée en Amérique latine et en Afrique, la montréalaise Earth Alive Clean Technologies (EAC, 0,43 $), spécialisée dans les produits microbiens pour les agriculteurs et les minières, s'attaque désormais au marché américain. «Nous avons commencé depuis quelque temps à y faire des ventes, notamment en Floride et en Oregon», dit Michael Warren, le PDG de cette PME d'une dizaine d'employés qui a un chiffre d'affaires d'environ un million de dollars. La société a été fondée en 2011. Elle compte parmi ses actionnaires le cofondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté.

Earth Alive Clean Technologies fabrique deux produits vedettes : le Soil Activator, qui aide les agriculteurs biologiques à augmenter et à renforcer leurs récoltes, et le EA1, qui permet aux minières de contrôler les émanations de poussière tout en évitant d'utiliser des produits chimiques.

Au Québec, Earth Alive Clean Technologies est devenue en mai un fournisseur officiel de la Société du Plan Nord, chargée de mettre en valeur le potentiel minier, forestier, énergétique, social, culturel et touristique du Nord québécois.

Un potentiel de vente mondial

Chez nos voisins américains, le potentiel de croissance est important dans le secteur agricole, souligne Michael Warren. Avec la Chine et l'Union européenne, les États-Unis font partie des principaux producteurs agricoles de la planète. Selon lui, il y a aussi un potentiel de vente dans le segment du contrôle de la poussière, notamment pour les entreprises ayant des routes forestières qui ne sont pas pavées. Cela dit, le créneau agricole demeure le secteur le plus prometteur aux États-Unis pour la PME montréalaise.

Pour l'instant, Earth Alive Clean Technologies développe le marché américain à partir de Montréal. «Nous avons embauché un agent local qui distribuera nos produits», précise le dirigeant. La PME n'écarte toutefois pas la possibilité d'avoir un bureau ou une antenne au sud de la frontière.

Dans d'autres régions du monde, comme en Amérique latine, l'entreprise a recours aux services de Brenntag, une multinationale spécialisée dans la distribution de produits chimiques, afin de vendre son produit pour le contrôle de la poussière. En Afrique, Earth Alive Clean Technologies distribue ses produits par l'intermédiaire de la multinationale Imex International.

La rentabilité dans deux ans

Malgré des revenus d'un million de dollars, Earth Alive Clean Technologies n'est pas encore rentable. «Nous devrions l'être d'ici deux ans», affirme M. Warren.

Pour accroître son chiffre d'affaires, l'entreprise misera en grande partie sur des acquisitions. Elle en a déjà fait dans le passé. Sa première, en 2014, a été LFP Solutions, une PME fondée par Michael Warren lui-même, spécialisée dans la distribution d'intrants organiques. Depuis le début de l'année, le titre de l'entreprise a perdu 39 % de sa valeur.

Des risques existent pour Earth Alive Clean Technologies, au premier chef celui de la réglementation, c'est-à-dire des délais trop longs pour l'homologation de ses produits dans certaines juridictions. Le cas échéant, cela pourrait lui faire perdre des occasions d'affaires. Toutefois, à ce jour, aucune juridiction n'a refusé d'homologuer les produits, souligne Michael Warren.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour le 20/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 20 février

Mis à jour le 20/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Nvidia, Manuvie et TC Énergie

20/02/2024 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Nvidia, Manuvie et TC Énergie? Voici des recommandations.