Essai routier - Ford F150: Parcequ'il faut bien travailler

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Avril 2015

Essai routier - Ford F150: Parcequ'il faut bien travailler

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Avril 2015

Si on nous avait dit il y a quelques mois qu'une camionnette grand format pouvait être aussi facile à manoeuvrer, personne ne l'aurait cru. C'est pourtant le cas de la nouvelle camionnette F150 : elle offre une conduite légère, plus inspirée, sans que cela diminue pour autant sa capacité de travail.

Cliquez ici pour consulter le dossier «Sur la piste de la croissance»

Avouons tout de même que la nouvelle génération du véhicule le plus vendu au pays (quelque 126 000 unités en 2014, selon Ford, soit près du double de son plus proche concurrent sur le marché) se rapproche dangereusement de la camionnette familiale plutôt que du simple outil de travail.

Parmi les grandes nouveautés, l'arrivée d'une carrosserie tout aluminium, une première dans le marché des véhicules de masse. L'initiative était risquée et coûteuse, puisqu'il a fallu revoir la chaîne d'assemblage et les ateliers de réparation pour accueillir ce nouveau modèle. Mais pour le moment, le jeu semble en valoir la chandelle.

L'usage intensif de l'aluminium permet d'alléger considérablement le poids du camion (près de 450 kg de moins), une diminution qui n'a toutefois pas d'impact sur sa capacité de remorquage. Au contraire, puisque la puissance qui n'est plus employée à la traction de la lourde carrosserie sert désormais à remorquer des charges plus lourdes. Le résultat : une camionnette capable de tirer quelque 5 534 kg dans sa version la plus puissante, et une charge d'un peu plus de 1 497 kg.

Seul sujet d'inquiétude, les coûts de réparation plus élevés de l'aluminium, mais Ford prétend le contraire. Seul le temps nous dira si le constructeur a raison.

Puissance et stabilité

Cela dit, le F150 est d'abord et avant tout agréable à conduire. Sur les routes sinueuses et glacées de la région de Charlevoix, le F150 a démontré une grande aisance, enchaînant les montées sans jamais rechigner, et maintenant le rythme sans avoir à pousser le moteur outre mesure.

C'est sur la piste enneigée de l'aéroport de Charlevoix que nous avons aussi tenté de prendre en défaut le camion, mais il s'est avéré stable et solide.

L'habitacle, gigantesque comme il se doit, est bien équipé et regroupe tous les accessoires essentiels au confort (d'autant que notre version d'essai était la luxueuse édition Platinum), en plus du système multimédia MyFordTouch nouvelle génération, dont le design a considérablement progressé.

Sous le capot, la version de base offre un moteur V6 de 3,5 L plus ordinaire, et conserve en haut de gamme le 5,0 L le plus puissant. Entre les deux cependant, le moteur 3,7 L V6 et le 2,7 L V6, deux motorisations turbo qui mettent à profit la technologie Ecoboost, pour une consommation d'essence moindre de près de 10 % par rapport au moteur régulier.

Quant aux déclinaisons, elles dépassent l'imagination. Pensez-y ! Quatre moteurs, trois longueurs de caisse, des habitacles à deux ou quatre portières, et une version à deux roues motrices ou à traction intégrale. Un simple calcul, et vous aurez une idée du nombre de combinaisons possibles.

À raison d'un prix de départ d'un peu plus de 21 000 $, aucun doute que le Ford F150, doté de véritables capacités de véhicule tout terrain et tout usage, poursuivra sur sa lancée.

Fiche technique :

Type : deux ou quatre portières
Carrosserie :
tout aluminium,
Châssis :
échelle en acier renforcé
Moteur (CV/couple) :
2,7 L turbo V6 (325/375) ; 3,5 L V6 (283/255) ; 3,5 L turbo V6 (365/420) ; 5,0 L V8 (385/387)
Transmission :
6 vitesses automatique
Rouage :
traction avant ou intégrale

Sortie : avril 2015
Prix : de 21 400 $ à 66 500 $

Cliquez ici pour consulter le dossier «Sur la piste de la croissance»


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

COVID-19: comment vivez-vous la crise?

Nous lançons un nouveau rendez-vous: une publication de vos témoignages.

Voici les 4 critères à remplir pour sortir de la crise!

CHRONIQUE. Il y a bel et bien un espoir de mettre fin à la COVID-19, même s'il semble encore loin...

Vers une réouverture des chantiers résidentiels avant le 4 mai?

07/04/2020 | Denis Lalonde

Et si les chantiers résidentiels à travers le Québec pouvaient rouvrir avant le début du mois de mai?