Des échanges pour aider les employés à se dépasser

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Février 2014

Des échanges pour aider les employés à se dépasser

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Février 2014

Nils Eriksson, 30 ans, consultant en relations publiques de l'entreprise suédoise OXP, (Oxenstierna & Partners)

Nils Eriksson, 30 ans, consultant en relations publiques de l'entreprise suédoise OXP, (Oxenstierna & Partners), a passé deux semaines en août dernier à Montréal, dans les bureaux de l'agence de communication Casacom. Quelque temps plus tôt, il avait accueilli Martine Venne, 26 ans, alors conseillère principale à Casacom, pendant deux semaines à Stockholm. C'était leur première expérience d'un stage à l'étranger comme celui-ci.

«Je recommanderais cette expérience à quiconque», s'enthousiasme Nils Eriksson. Même sentiment pour Martine Venne. Tous deux ont découvert des approches très différentes et des pratiques qu'ils ont pu importer et tenté d'appliquer dans leur entreprise respective. «Comme OXP et Casacom sont des partenaires mais pas des concurrents, on a pu être transparents», indique Nils Eriksson, dont la firme veut développer son service des relations publiques.

M. Eriksson s'est intéressé au coaching des employés - «Je vais pouvoir ramener cette idée chez moi !» - et aux séances de remue-méninges, nombreuses lors du processus de création, notamment publicitaire. Mais surtout, il voulait apprendre comment travailler avec les médias sociaux. «C'est beaucoup plus développé ici qu'en Suède», reconnaît-il.

C'est aussi le thème qui a dominé le stage de Martine Venne à Stockholm chez OXP. «J'ai rencontré deux de leurs clients pour voir comment ils utilisaient les médias sociaux. J'ai proposé des améliorations de la page consacrée au recrutement sur leur site Web. On a aussi parlé du problème que posait l'absence de politique éditoriale sur le compte Facebook de l'une d'entre elles», relate Martine Venne, désormais conseillère en relations presse et médias sociaux à la Société du Parc Jean-Drapeau.

Martine Venne, conseillère en relations presse et médias sociaux à la Société du Parc Jean-Drapeau.

S'élever professionnellement

Martine Venne a aussi beaucoup appris, car une activité importante d'OXP est la rédaction de rapports financiers. Un travail qu'elle ne fait pas au quotidien. Mais «depuis, je prends plus en compte les réalités financières dans mon travail au jour le jour et, durant mon stage, j'ai appris à comprendre les grandes lignes d'un état financier», explique-t-elle.

Que ses employés apprennent davantage : c'est justement le but poursuivi par Marie-Josée Gagnon, présidente fondatrice de Casacom, lorsqu'elle a souhaité cet échange entre Casacom et OXP. «Je voulais que nos employés s'élèvent, aillent plus haut pour apprendre toujours plus. Aller voir ce qu'il se passe à l'étranger, c'est une façon de se dépasser», explique Marie-Josée Gagnon, qui a hébergé Nils Eriksson pendant son stage et qui se souvient du sourire des deux jeunes gens, ravis de leur expérience.

D'autres échanges pourraient suivre avec OXP ou d'autres firmes étrangères.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.