En direct du centre de presse de Sotchi !

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Février 2014

En direct du centre de presse de Sotchi !

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Février 2014

Julien Gagnon, 30 ans, est arrivé en Russie au début de janvier. Diplômé en traduction de l'Université Laval, il est parti à Sotchi comme stagiaire pour faire partie de l'équipe d'interprètes du centre de presse aux Jeux olympiques et paralympiques. Lui et trois autres jeunes professionnels ont été sélectionnés par Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ). Julien Gagnon travaille dans un cabinet de traduction au Québec, mais le poste qu'il occupe en Russie lui permet «d'acquérir de nouvelles compétences [...] puisque je fais seulement de la traduction écrite au Québec, alors qu'ici j'ai un poste d'interprète», explique-t-il.


LOJIQ, un guichet unique de la mobilité internationale qui regroupe quatre organismes pour la jeunesse a été créé pour favoriser l'expérience internationale des jeunes Québécois (18-35 ans). Ils offrent également des services davantage axés sur l'emploi, le développement professionnel, l'entrepreneuriat ou l'engagement citoyen (communautaire).


Si la vocation de LOJIQ était de «renforcer la coopération par l'expérience de mobilité», le stage a pris beaucoup d'ampleur ces dernières années. «En 46 ans d'existence de LOJIQ, la demande a changé ; et pour nous adapter aux besoins des jeunes, nous nous sommes spécialisés dans les stages depuis une dizaine d'années», explique Steven-Paul Pioro, directeur adjoint aux communications et développement des réseaux à LOJIQ.


En 2012-2013, des 11 454 demandes présentées par les Québécois à LOJIQ, 6 508 visaient la poursuite des études à l'étranger, dont 78 % la participation à un stage. Au final, LOJIQ a soutenu 3 924 candidats, dont 1 222 sont partis en France (par l'intermédiaire de l'Office franco-québécois pour la jeunesse). L'organisme les a aidés à trouver un stage en mettant à profit son réseau quand les étudiants n'en avaient pas déjà. De plus, il leur a offert une bourse couvrant 65 % du prix du billet d'avion ainsi qu'une indemnité pour les assurances, grâce au soutien financier du gouvernement québécois et de partenaires privés. Il est également possible aux employeurs d'afficher leur offre de stage sur le site Internet de LOJIQ.


«De 80 à 85 % des jeunes qui partent en stage avec LOJIQ trouvent un emploi dans les six mois suivant leur retour ou la fin de leurs études», se réjouit Steven-Paul Pioro.

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.