Où se situera la «Vallée de la transition énergétique»?

Publié le 29/05/2023 à 19:26

Où se situera la «Vallée de la transition énergétique»?

Publié le 29/05/2023 à 19:26

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

 

Bécancour — Québec annonce la création de la «Vallée de la transition énergétique» regroupant les villes de Trois-Rivières, Bécancour et Shawinigan.

Cette nouvelle zone d’innovation est la troisième reconnue par le gouvernement après DistriQ à Sherbrooke et Technum Québec à Bromont.

Le premier ministre François Legault était à Bécancour, lundi, en compagnie de son ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, et du ministre fédéral François-Philippe Champagne, pour en faire l’annonce.

«Ce qu’on est en train de faire, c’est rien de moins qu’un nouvel âge d’or économique pour la région du Centre-du-Québec et de la Mauricie», a lancé, avec enthousiasme, M. Legault lors du point de presse.

Ils ont déclaré que l’objectif était d’accélérer le développement de trois secteurs stratégiques: la filière batterie, l’électrification des transports et la production d’hydrogène vert.

Pour appuyer la recherche dans la zone d’innovation, le gouvernement du Québec attribue 5M$ au Fonds de recherche du Québec–Nature et technologies (FRQNT).

Un montant de 3 millions de dollars (M$) est également accordé à l’organisme «Vallée de la transition énergétique» pour la gouvernance, tandis que 317 000$ serviront à étudier des projets d’infrastructures.

«C’est des centaines d’emplois dans des décennies à venir […] On lance une toute nouvelle industrie», a soutenu le ministre Champagne.

«C’est gagnant gagnant!»

M. Legault a par ailleurs annoncé un prêt de 152M$ à Ultium CAM, société en commandite de General Motors et de POSCO, pour la construction d’une usine de production de matériaux de batterie à Bécancour. De cette somme, 134M$ pourraient être pardonnés si les 200 emplois prévus sont créés et maintenus pendant 10 ans.

«Soyons clairs, c’est gagnant gagnant!», a soutenu le premier ministre.

Pour sa part, le gouvernement fédéral va faire un prêt de 147M$, dont 50% sera conditionnellement remboursable.

Le projet est estimé à plus de 600M$. Cette usine se spécialisera dans la fabrication de matériaux actifs de cathodes, composante névralgique de la batterie lithium-ion que l’on retrouve dans les voitures électriques.

«Cette production servira à fabriquer les batteries qui s’intégreront au programme Ultium de GM, lequel vise à produire un million de véhicules électriques par an à partir de 2025», peut-on lire dans le communiqué de l’annonce.

«C’est un peu le lancement d’une nouvelle ère dans le développement économique du Québec», a affirmé le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

Sur le même sujet

Leadership climatique: l'État de New York est le modèle à suivre!

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de New York est plus transparent que celui du Québec en matière de données.

Tarification carbone: une lettre ouverte pour rectifier les faits

Le débat public sur le sujet «n’est pas sain» et n’est pas basé sur la réalité, selon 165 professeurs d'économie.

À la une

Monique Leroux: notre productivité reflète notre manque d’ambition

Édition du 10 Avril 2024 | François Normand

TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec Monique Leroux, ex-patronne de Desjardins et ex-présidente du CA d'Investissement Québec.

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.