RXTuteur: un remède tout droit sorti de la crise

Publié le 13/12/2023 à 12:50

RXTuteur: un remède tout droit sorti de la crise

Publié le 13/12/2023 à 12:50

Par Dominique Talbot

RxTuteur, créé par Doria Boukheroufa, est «une plateforme technologique sous forme de "chatbot" (agent conversationnel), qui offre des services personnalisés aux pharmacies du Québec.» (Photo: courtoisie)

Pour tout l’automne, Les Affaires vous présente SOLUTION START-UP, une rubrique dédiée aux jeunes entreprises innovantes du Québec. Vous découvrirez des entreprises qui ont franchi l’étape de l’«accélération». C’est un rendez-vous chaque semaine, tous les mercredis à 12h.

SOLUTION START-UP. Dans sa pharmacie du centre-ville de Montréal, Doria Boukheroufa est passée d’environ 3000 clients par jour à… une vingtaine. 

«En 2020, tout allait bien. Le centre-ville était en pleine effervescence. La suite des choses s’annonçait magnifiquement bien», dit-elle. Tout allait bien en 2020, c’était avant la mi-mars et tout ce qui s’en est suivi. 

Avant la pandémie, une quarantaine d’employés travaillaient dans sa pharmacie du Centre Eaton. «Quand c’est arrivé, j’étais dans le déni total, ajoute-t-elle. Je me suis ramassée à être le seul commerce ouvert.» Aussi bien dire qu’au cours de cette année, les clients n’étaient pas plus nombreux que les bonnes nouvelles. 

D’autant qu’après «l’embellie» de l’été, une autre vague a frappé, et a entraîné de nouvelles fermetures. «Là, ça allait vraiment mal. Je commençais à vraiment mal aller. Le déni était encore là. Je ne pouvais pas imaginer que le centre-ville que je connaissais depuis huit ans pouvait changer de visage.» 

Et alors qu’elle était au plus mal, c’est là qu’elle a transformé la crise en occasion à saisir. À la fin de l’été, sur le chemin du retour de vacances au Québec, son conjoint, qui navigue depuis longtemps dans l’univers de la techno et des start-ups, lui demande: «Quel est le plus gros problème des pharmacies que tu peux régler avec un logiciel?» 

Tout de suite, elle répond: «La formation». Son entreprise, RxTuteur, était née.

«Je venais justement de perdre mon chef assistant technique. Donc je n’avais plus personne pour en former de nouveaux. […] Quand on embauche un assistant technique en pharmacie, un «ATP» dans le jargon, ça prend des mois. Il faut rester avec eux plusieurs semaines à les suivre et à répéter. Je ne me voyais pas faire ça, d’autant que je n’allais pas bien», confie-t-elle.

RxTuteur, explique Doria Boukheroufa, c’est donc «une plateforme technologique sous forme de chatbot (agent conversationnel), qui offre des services personnalisés aux pharmacies du Québec. Nous sommes spécialisés dans l’autoformation et l’automatisation des processus de gestion.»

 

La tendance s’inverse

Au mois d’octobre, elle crée l’entreprise et en janvier 2021, elle est sélectionnée dans l’incubateur Entreprism, de HEC Montréal. «La meilleure chose qui pouvait m’arriver», affirme Doria Boukheroufa.

«Dans mon état qui était près de la dépression, je travaillais 12 heures par jour sur ce projet. Chaque jour, j’écrivais du contenu de formation. Un mois et demi plus tard, j’avais déjà quelques modules de fait.» Tout en suivant les formations de HEC Montréal, souvent sur le comptoir de prescriptions de sa pharmacie désertée de ses clients.

Elle a ensuite trouvé des gens qui se cherchaient du travail dans le domaine sur les réseaux sociaux. «Je leur ai dit: "Faites ma formation gratuitement et je vous trouve une job."»

C’était sa façon de valider son produit. Elle en a recruté 10, qui se sont tous trouvé un emploi. Dans 10 pharmacies qui cherchaient des assistants techniques.

«Ç’a été une façon de tester mon marché. Voir s’il y avait un engouement pour ce genre de formation là. Et clairement, il y avait quelque chose.»

À sa première année, RXTuteur a réalisé un chiffre d’affaires de 30 000$. La deuxième, ce chiffre a grimpé aux environs de 250 000$. Et le compteur de la troisième s’est arrêté à 370 000$. Aujourd’hui, pas moins de 200 pharmacies de la province font affaire avec l’entreprise de Doria Boukheroufa. Cette dernière a d’ailleurs été finaliste aux Prix femme d’affaires du Québec dans la catégorie «Petite entreprise».

La plateforme permet de former des assistants techniques en pharmacie, mais aussi des caissiers et des commis de laboratoire. Des formations pour des commis de bureau et des commis comptables sont aussi à venir.

 

Viser le commerce de détail

Et même si elle opère sa pharmacie sous la bannière Jean Coutu, RxTuteur est disponible pour toutes les bannières du Québec. «Le contenu est cadenassé pour chacune d’elle», assure Doria Boukheroufa.

«Aujourd’hui, on peut passer trois mois à former quelqu’un et ensuite il s’en va. C’est terrible. […] Grâce à la formation, l’employé va tout de suite connaître la nature du travail. En pharmacie, ça peut prendre trois mois à un ATP pour bien comprendre tous les aspects de son travail», dit-elle, citant quelques avantages qu’elle offre aux pharmaciens du Québec.

Alors que le taux de roulement du personnel est très élevé dans le commerce de détail, cela évite de sortir les autres employés de la chaîne opérationnelle pour former quelqu’un qui pourrait bien quitter son emploi rapidement.

Mais pour l’entrepreneure, qui voyait au début «un petit projet rapide pendant la pandémie», il n’est certainement pas question de quitter son emploi rapidement. Car l’objectif est maintenant d’aller chercher un maximum de pharmacies au Québec, mais aussi ailleurs au Canada.

Et éventuellement d’adapter RxTuteur à d’autres secteurs du commerce de détail. «La plateforme est faite pour créer facilement du contenu. […] On l’a fait aussi pour travailler avec d’autres domaines, qui pourraient eux-mêmes créer leurs propres formations. […] Éventuellement, ça pourrait servir à n’importe quel milieu qui souhaite automatiser leur intégration d’employés et de formation.»

Sur le même sujet

Claes: électrifier le déneigement, un Dragon à la fois

20/12/2023 | Dominique Talbot

SOLUTION START-UP. Leur machine souffle le chaud sur le froid de l’hiver sur les routes du Québec.

Lexya: des rentrées scolaires, livrées à domicile

06/12/2023 | Dominique Talbot

SOLUTION START-UP. La plateforme de Jean-Michel Veillette et Marc-Antoine Paquet facilite l’achat des livres scolaires.

À la une

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.