New York: l'activité manufacturière se redresse nettement en juin

Publié le 15/06/2020 à 09:30

New York: l'activité manufacturière se redresse nettement en juin

Publié le 15/06/2020 à 09:30

Par La Presse Canadienne
Des employés du secteur manufacturier.

(Photo: Getty images)

L'activité manufacturière dans la région de New York se redresse nettement en juin à la faveur de la réouverture de l'économie, après la paralysie provoquée par la pandémie de COVID-19, selon l'enquête mensuelle de l'antenne de New York de la Banque centrale.

Sur la base d'un sondage des industriels de la région effectué entre les 2 et 9 juin, l'indice a gagné 48,3 points pour s'établir à -0,2 point, selon les chiffres publiés lundi.

Il s'approche ainsi de la limite entre la récession et la croissance.

C'est aussi beaucoup mieux qu'escompté par les analystes qui tablaient sur -25 points.

«Après être tombé à des plus bas historiques en avril et mai, l'indice mesurant la conjoncture générale a grimpé» en juin, indique la Fed de New York dans un communiqué. En deux mois, il a gagné près de 80 points.

En outre, les entreprises se sont montrées «nettement plus optimistes» pour les six mois à venir.

La composante de l'indice mesurant la perception de la conjoncture à court terme a ainsi gagné 27,4 points à 56,5, «son plus haut niveau en plus de dix ans».

Début juin, 36% des industriels interrogés ont indiqué que la situation économique s'était améliorée en juin et un pourcentage équivalent a déclaré que celle-ci s'était détériorée.

La composante mesurant les nouvelles commandes a augmenté de 42 points pour atteindre un niveau d'environ zéro, «ce qui indique que la quantité de commandes est restée inchangée par rapport au mois dernier», note la Fed.

L'indice des livraison a grimpé de 42 points à 3,3, «ce qui indique une légère augmentation», ajoute-t-elle.

La ville de New York, qui a été pendant des semaines l'épicentre de l'épidémie américaine de coronavirus, a officiellement entamé son déconfinement il y a tout juste une semaine, le 8 juin. 

La réouverture de la capitale économique et culturelle, en léthargie depuis le 22 mars, est très progressive, limitée dans une première phase à la construction et au secteur manufacturier. 

Mais elle va permettre d'accélérer la reprise de l'économie tout entière.

Les autorités espèrent passer prochainement à une deuxième étape qui permettra de manger en terrasse ou de retourner chez le coiffeur mais pas encore de dîner à l'intérieur des restaurants ou d'aller au spectacle. Et ce, à condition que le taux d'infection ne reparte pas à la hausse.

À la une

Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

14/05/2021 |

ANALYSE. La victoire des indépendantistes le 6 mai et le Brexit favorisent une victoire du «oui» lors d'un référendum.

Charl-Pol: loin des grosses mains de Jos Tremblay

14/05/2021 | Emmanuel Martinez

L’entreprise Charl-Pol, de Saguenay, a cent ans.

CPQ: la pandémie n'a pas gommé la pénurie de main-d'oeuvre

Mis à jour le 12/04/2021 | Catherine Charron

L'immigration est la solution que souhaitent privilégier les entreprises sondées.