5 conseils pour mieux gérer vos conflits juridiques

Publié le 03/04/2024 à 11:15

5 conseils pour mieux gérer vos conflits juridiques

Publié le 03/04/2024 à 11:15

«On oublie souvent que le silence aussi peut être une solution lorsqu’une affaire n’est pas judiciarisée.» (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Au cœur d’un conflit important, il est parfois difficile de savoir comment s’y prendre. Je partage avec vous quelques conseils inspirés de l’expérience de ma pratique comme avocat. Ceux-ci peuvent être applicables dans des conflits de plus grande ampleur, lorsque ceux-ci sont judiciarisés ou en voie de l’être. Il est à noter que je ne traiterai pas ici des conflits impliquant l’État (conflits administratifs ou pénaux). 

Ces conseils sont évidemment à prendre avec modération, car chaque conflit exige une gestion particularisée.

 

1. Laissez passer la colère et taisez-vous!

Lorsqu’on est visé par une mise en demeure ou qu’on est impliqué dans un conflit, il peut être tentant sur le coup de l’émotion de parler ou d’écrire énormément, afin de justifier notre position. Or, je vois régulièrement qu’à plusieurs égards, cela n’apporte rien de bon.

En effet, agir sur le coup de l’émotion augmente souvent l’intensité du conflit. Il vaut mieux se taire momentanément, prendre un pas de recul, comprendre la situation et réfléchir pour trouver la solution souhaitée.

 

2. Entourez-vous de professionnels indépendants 

Lorsqu’on est pris dans un conflit, nous n’avons pas le recul nécessaire pour prendre les décisions les plus rationnelles. Ainsi, l’embauche d’un ou de plusieurs conseillers indépendants (avocats, consultants en communications et relations publiques, etc.) peut nous aider à voir plus clair dans le processus de prise de décision. Ces personnes sont des professionnels payés pour trouver des solutions, et de ce seul fait ont un recul qui leur permet de mieux réfléchir dans une situation de conflit. 

Ces professionnels pourront vous confronter dans votre perception des choses et vous permettre d’identifier vos angles morts dans le conflit que vous avez à gérer. Ils pourront vous conseiller en conséquence afin de vous proposer des solutions pragmatiques. 

Avec l’aide des professionnels engagés, vous obtiendrez souvent une série d’options possibles afin de régler le conflit. Il est alors essentiel de prendre la décision la plus logique qui soit, au fur et à mesure de l’évolution du conflit. 

J’ai vu plusieurs personnes qui, en voulant tout régler eux-mêmes pour économiser un peu, ont plutôt amplifié le problème. Malheureusement, cela a mené vers un élargissement du conflit et des frais gargantuesques. 

Évidemment, un entrepreneur pourra déterminer si le conflit en question en est un qui est facilement gérable et s’il a déjà été géré avec succès par le passé. Auquel cas, il n’est pas toujours nécessaire de faire appel à des conseillers externes.

 

À SUIVRE -> 3. Gardez le silence avant d’agir

Sur le même sujet

«DIY» et IA dans les processus juridiques: un mélange explosif!

04/03/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Voici 4 exemples de situations malheureuses causées par des documents juridiques «faits maison».

Le droit, un mal nécessaire ou une occasion d'affaires?

07/02/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Une bonne compréhension juridique permettra aux entrepreneurs de déceler des occasions d’affaires.

Blogues similaires

Hockey Canada paiera cher la perte de sa réputation

11/10/2022 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. Hockey Canada vit un cauchemar qui ne sera résolu que par l’installation d’une nouvelle gouvernance.

Productivité: les entreprises doivent investir davantage

22/04/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Depuis 2019, le Canada a enregistré le plus faible rythme de croissance de productivité parmi le G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.