Quinoa et saumon fumé à l'Aluminerie Alouette

Publié le 05/10/2013 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 11:16

Quinoa et saumon fumé à l'Aluminerie Alouette

Publié le 05/10/2013 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 11:16

Une politique de santé et de mieux-être, axée sur la responsabilisation des employés ? C’est le pari qu’a fait l’Aluminerie Alouette, à Sept-Iles, en développant des mesures destinées à encourager les saines habitudes de vie.

« Nous avions mis sur pied il y a 3 ans un comité santé et mieux-être, composé de représentants issus de tous les départements de l’usine », dévoile Katy Langlais, surintendante en formation et développement organisationnel à l’Aluminerie Alouette.

C’est grâce à ce comité, qui se réunit une fois par mois, que de nombreuses mesures ont vu le jour.

« Nous croyons à une politique de gestion participative dans laquelle chaque employé s’engage et prend ses responsabilités pour sa santé. De notre côté, notre rôle est de les informer et de leur faciliter l’accès aux différents services », résume-t-elle.

Un exemple : une politique de remboursement dans laquelle l’entreprise participe financièrement lorsque ses employés s’inscrivent à une activité physique pour une durée minimum de trois mois.

Des sessions de découverte du vélo d’appartement dans le hall d’entrée de l’entreprise ont par exemple incité 60% des employés à tenter l’expérience.

«Nous participons aussi à des manifestations sportives contre le cancer, comme le Relai pour la vie, ou au rallye sur la côte qui consiste à accumuler «des pas», qui sont ensuite relayés sur une carte de la Côte-Nord, par la pratique d’une activité physique et la consommation de fruits et légumes», rapporte Mme Langlais.

Et les récompenses ne sont pas en reste puisque les équipes gagnantes, tirées au sort, recevront par exemple un bon d’achat dans une boutique d’équipement de sport.

Valoriser le mieux manger

Parce que la nutrition fait elle aussi partie des saines habitudes de vie, l’Aluminerie Alouette a installé un bar à salades au sein de sa cafétéria offrant des repas santé.

« Nous avons déjà proposé des dégustations de quinoa ou de saumon fumé pour développer les bonnes habitudes de nutrition», ajoute la surintendante.

Le contenu des distributeurs a également été revu afin de remplacer 30% des items offerts par des aliments santé (noix mélangées, fruits séchés, chocolat noir, barres santé).

« Chaque année, nous avons une Semaine de la pomme au cours de laquelle 1200 pommes sont distribuées afin de créer une habitude saine de manger des fruits», atteste Mme Langlais.

Et afin de s’assurer que ses salariés restent en forme, l’Aluminerie Alouette organise tous les deux ans des sessions de dépistages pour mesurer le taux de cholestérol ou le tour de taille…

«Nous installons un kiosque gratuit où les salariés qui le souhaitent peuvent se rendre, le midi, pour rencontrer des professionnels de la santé. C’est aussi une bonne manière, pour ceux qui n’ont pas de médecin de famille, de recevoir des conseils », analyse la surintendante.

Une mobilisation accrue

Grâce à ces mesures, près de 15% des 1 000 employés de l’Aluminerie ont profité de la possibilité de se faire financer une partie de leur inscription à une activité physique.

L’offre santé de la cafétéria s’est quant à elle accrue de 30 % en deux ans.

« Comme dans toute démarche volontaire, il est souvent difficile d’atteindre les 50% de participation. Mais nous arrivons régulièrement à toucher et sensibiliser de nouveaux participants, notamment via les membres du comité santé mieux-être, qui ont pour mandat de présenter les nouvelles activités à leurs coéquipiers», remarque Katy Langlais.

Depuis 2010, les ventes de menus santé au bar à salades se sont accrus, tandis que certains employés qui ne pratiquaient jusqu’ici aucun sport se sont mis au vélo d’appartement.

Le défi ? Poursuivre désormais l’aventure en se renouvelant chaque année. « Parfois, il n’est pas toujours nécessaire d’entreprendre des changements majeurs. On peut par exemple distribuer des sachets avec des fruits et des céréales à la cafétéria, ce qui rend les bonnes habitudes à prendre plus agréables et moins contraignantes», résume Katy Langlais.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le Québec à l'origine de l'aluminium «vert»

De l’aluminium non polluant «made in Québec» d’ici 2024? C’est le pari que s’est donné l’entreprise Elysis.

L'accès à la propriété s'améliore après un recul notable en 2018

BLOGUE INVITÉ. En 2018, l'accès à la propriété a atteint un creux en 7 ans au Québec

Ottawa précise les modalités de son programme d'aide d'accession à la propriété

Les prêts seront remboursables, sans intérêt, et modulables en fonction des variations de valeur de la propriété.