Projet de loi 59: les problèmes d'ouïe écartés

Publié le 22/02/2021 à 16:09

Projet de loi 59: les problèmes d'ouïe écartés

Publié le 22/02/2021 à 16:09

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Des milliers de travailleurs atteints de problèmes d’ouïe ne pourront plus consulter ou être indemnisés en vertu de la réforme de la santé et de la sécurité du travail du gouvernement Legault.

Le projet de loi 59 impose en effet des barrières à l’indemnisation par rapport aux règles d’admissibilité actuelles.

Un groupe de cliniques rattaché au réseau public sonne l’alarme. Le groupe Lobe fait du lobbying pour que le projet de loi 59 qui est actuellement à l’étude soit modifié.

« On doit être un porte-voix pour ces milliers de travailleurs, a commenté le président du groupe Lobe, Martin Cousineau, dans une entrevue avec La Presse canadienne diffusée lundi. Ce sont des impacts humains importants. »

En vertu des nouveaux critères proposés, une demande sur six d’ouverture de dossier à la CNESST serait refusée (16,5 %), selon l’estimation de M. Cousineau. Cela représenterait 21 millions $ en indemnités refusées.

Il déplore que les nouveaux critères ne reposent aucunement sur des données scientifiques.

Le président du groupe Lobe propose donc une solution. Les nouveaux critères doivent être évalués et établis par le comité scientifique que le projet de loi prévoit de mettre en place.

On estime qu’entre 287 000 et 350 000 travailleurs sont exposés à des niveaux de bruit suffisamment élevés pour être sujets à développer une surdité professionnelle.

« Les conséquences de troubles d’audition non reconnus sont lourdes », a expliqué M. Cousineau.

« Cela se traduit par des problèmes cognitifs, de l’isolement social, une diminution de la qualité de vie, de la détresse psychologique. C’est loin d’être négligeable, car on vit dans un monde de communication. »

À la une

Tendances alimentaires 2022: pas juste pour les foodies

BLOGUE INVITÉ. Les deux dernières années auront certainement permis à certaines tendances latentes de se démarquer.

La Banque du Canada maintient son taux d'intérêt directeur à 0,25%

La Banque du Canada a prévenu que le taux ne restera pas à cette «valeur plancher» encore bien longtemps.

Fin du suspense à la Fed, signal attendu sur une hausse des taux

10:23 | AFP

La puissante Réserve fédérale pourrait annoncer que les taux commenceront à être relevés en mars.