Vers une autoroute verte transcanadienne ?

Publié le 08/11/2011 à 10:22

Vers une autoroute verte transcanadienne ?

Publié le 08/11/2011 à 10:22

Traverser le Canada, d'Halifax à Vancouver, en voitures électriques en ayant la possibilité de faire le «plein d'électricité» à chaque 200 kilomètres. Trop beau pour être vrai? L'association Mobilité électrique Canada (MÉC) croit le contraire. Cet organisme qui fait la promotion du transport électrique souhaite paver la voie de ce qu'elle a déjà baptisé l'autoroute «verte» du Canada.

Ce projet permettrait de ravitailler les véhicules à des «stations d'énergie alternative» situées aux abords d'importants axes routiers du pays. Ces relais offriraient au même endroit du carburant fossile traditionnel ainsi que les infrastructures nécessaires pour recharger des véhicules électriques.

Toutefois, le réseau ne pourrait être efficace que si les bornes de recharge installées sont de niveau 3, estime Al Cormier, président de Mobilité électrique Canada. Ces bornes de recharge, dont la puissance dépasse 400 Volts, «permettraient de recharger un véhicule en 10 à 15 minutes seulement. Avec le développement des technologies, on peut espérer que le temps de recharge soit éventuellement semblable à celui d'un plein d'essence».

Mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres. L'idée a été lancée à l'occasion d’un salon dédié aux véhicules électriques qui se déroulait à Toronto en septembre dernier. L'association a profité de l'annonce pour faire parvenir le projet aux instances gouvernementales fédérales concernées. Al Cormier précise toutefois que de nombreux détails restent à régler avant d'envisager sa mise en œuvre : nombre de bornes, sites à favoriser, coût global de l'initiative.

Le projet de MÉC s'inspire d'une initiative américaine semblable : la West Coast Green Highway. Il s'agit d'un projet d'autoroute « verte » de plus de 2 000 km sur un tronçon de l'Interstate 5, un axe routier qui s’étire de Vancouver jusqu’au Mexique. Une fois terminée, celle-ci devrait traverser trois États, soit la Californie, l'Oregon et Washington. «Pourquoi le Canada ne se lancerait pas à son tour dans l'aventure ?» demande Al Cormier, soulignant que des initiatives similaires sont également développées en Allemagne et en France.

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?