Contenir la marée noire grâce à des billes

Publié le 25/09/2010 à 00:00, mis à jour le 01/10/2010 à 14:28

Contenir la marée noire grâce à des billes

Publié le 25/09/2010 à 00:00, mis à jour le 01/10/2010 à 14:28

Pour Gradek Energy, l'année 2010 marquera l'aboutissement d'un long travail de recherche, avec, à la clé, un contrat d'envergure : celui du nettoyage des plages souillées par la marée noire du golfe du Nouveau-Mexique. Qui aurait pensé que l'une des solutions validées par le géant BP puisse être québécoise ?

Tout commence il y a 14 ans, alors qu'un chimiste québécois, Thomas Gradek, a une idée révolutionnaire : récupérer les rejets d'hydrocarbures de l'industrie pétrolière à l'aide de billes de polymère. Les billes ne sont pas plus grosses qu'un grain de raisin et la matière, absorbante et réutilisable. " M. Gradek croyait que l'on pouvait trouver un produit sans solvant pour extraire le pétrole de façon plus biologique ", explique Diane Plante, porte-parole de la société.

L'entreprise s'intéresse alors aux rejets de l'industrie pétrolière, à commencer par ceux des sables bitumineux. " Les pétrolières ne sont pas capables d'extraire plus que 60 à 70 % du pétrole disponible. Le reste doit forcément être rejeté, c'est ainsi que les milieux sont ensuite contaminés ", affirme Mme Plante. Gradek Energy se lance donc dans la récupération et la transformation de ces hydrocarbures, en mettant au point une barrière flottante ainsi qu'un vaisseau de récupération.

" Au total, il est possible de récupérer jusqu'à 95 % des rejets pétroliers, et ce, sans qu'aucun déchet toxique ne soit généré par le procédé, estime-t-elle. Notre bateau permet de récupérer jusqu'à 75 barils de pétrole par heure ".

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Un truc génial pour toujours choisir la bonne file d'attente!

CHRONIQUE. Noël approche, et avec lui la saison des interminables files d'attente. À moins de connaître cette astuce!

Garder la tête haute en entrant dans la «maison des exclus»

Il y a 18 minutes | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Retour sur une soirée d'élimination qui a finalement été le début d'une grande aventure.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Il y a 25 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Il faut conserver à l'esprit que Donald Trump a le dernier mot.»