Saint-Hyacinthe revient en force

Publié le 20/02/2010 à 00:00

Saint-Hyacinthe revient en force

Publié le 20/02/2010 à 00:00

Par Claudine Hébert

Surveillez bien Saint-Hyacinthe. Cette ville de Montérégie est en train de redéfinir son image de marque en tourisme d'affaires. L'offre hôtelière s'enrichit, de nombreux commerces ouvrent leurs portes ou sont agrandis, et le centre-ville s'embellit.

L'objectif est clair : s'approprier le troisième rang des destinations des réunions et congrès au Québec, après Montréal et Québec. Saint-Hyacinthe est devancée actuellement par Gatineau, Laval et Sherbrooke.

Plus de 100 000 congressistes par an

Depuis près de 20 ans, Saint-Hyacinthe occupe une place importante sur l'échiquier des événements d'envergure au Québec : elle accueille plus de 100 000 congressistes par an, principalement dans le cadre d'activités organisées par des associations.

" C'est sans compter les centaines de milliers de visiteurs attirés par les expositions tenues dans la région ", dit Nancy Lambert, adjointe au tourisme et aux congrès de la Ville de Saint-Hyacinthe.

Les retombées directes du tourisme d'affaires y sont évaluées à 16 millions par an.

Coup de barre

Toutefois, un coup de barre s'impose, car la région doit affronter la concurrence de nouveaux acteurs sur le marché du tourisme d'affaires, tels que Lévis, Victoriaville et Boucherville.

Le Bureau de tourisme et des congrès, le Centre local de développement Les Maskoutains, la Société de développement du centre-ville, la Corporation de développement commercial, la Ville de Saint-Hyacinthe sont autant d'acteurs qui se sont mobilisés pour rajeunir l'image de la ville. " Je n'avais jamais vu une telle synergie", souligne Mme Lambert.

Plus de 115 nouvelles chambres, dont les 94 du nouveau Holiday Inn Express du centre commercial Complexe M, se sont ajoutées depuis l'été dernier, soit une hausse de 31 % du parc hôtelier. Saint-Hyacinthe compte déjà sur un parc hôtelier trois fois plus important que ceux d'autres villes de même taille.

Autre bonne nouvelle : l'Hôtel des Seigneurs, qui célèbre cette année son 35e anniversaire, compte rénover ses 290 chambres au cours des prochains mois. " Une mise à jour technologique de nos installations de réunions et congrès figure aussi au programme ", dit Bill Churma, directeur général de l'établissement. L'annonce officielle de la mise en chantier de ces travaux, qui devraient coûter plus de 10 millions de dollars, est prévue d'ici juin.

Il s'agit d'un investissement clé pour le rajeunissement de l'image de Saint-Hyacinthe comme destination d'affaires, d'autant plus que cet hôtel abrite le centre de congrès de 100 000 pieds carrés. Aucune amélioration majeure n'y a été apportée depuis 10 ans.

Des ambassadeurs

Pour atteindre ses objectifs, Saint-Hyacinthe veut développer davantage le marché des événements et des congrès auprès de la clientèle privée. Pour ce faire, elle compte profiter de son statut de technopole agroalimentaire pour mettre en place un réseau d'ambassadeurs qui vanteront l'accueil et les nouvelles infrastructures.

La destination maskoutaine veut également mettre davantage en valeur ses multiples attraits, dont son centre-ville historique. À peine 1 congressiste sur 20 visite le coeur de la ville. " La plupart des congressistes croient que Saint-Hyacinthe se limite à l'autoroute 20 ", dit Nancy Lambert. Les commerçants, les hôteliers et la Ville ont commencé récemment à discuter de la création d'une navette qui reliera le secteur des congrès au centre-ville.

À la une

À surveiller: Metro, Cargojet et Canopy Growth

Il y a 33 minutes | Charles Poulin

Que faire avec les titres Metro, Cargojet et Canopy Growth? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 43 minutes | Refinitiv

L'OPEP+ discute pour diminuer sa production, Teck Resources et son projet Zafranal, Ouragan Ian et Google.

Études: les partisans du PCQ mangent de la viande

Les caquistes privilégient la voiture alors que les solidaires sont nombreux à être écoanxieux, révèle une étude.