Une vague d'investisseurs le long du Richelieu


Édition du 07 Février 2015

Une vague d'investisseurs le long du Richelieu


Édition du 07 Février 2015

Par Claudine Hébert

Le château Saint-Antoine.

Il suffit souvent qu'un investisseur ouvre le bal pour que d'autres décident d'emboîter le pas. C'est ce qui se produit depuis quelques années le long de la rivière Richelieu, de Sorel-Tracy à Venise-en-Québec. Depuis 2008, près de 30 millions de dollars ont été investis pour rénover et améliorer les infrastructures hôtelières et de congrès situées le long de l'ancienne voie fluviale qui servait de principal lien commercial transfrontalier entre le Canada et les États-Unis.

Cliquez ici pour consulter le dossier Réunions et congrès

La particularité de ces acteurs ? Ce sont tous des investisseurs locaux, soucieux de la pérennité de ces établissements qu'ils fréquentent depuis des années, qui participent à la relève et insufflent un vent de renouveau.

Mathieu Duguay, président de la Société de gestion Cogir, fait partie du nombre. «Je suis originaire de Sainte-Julie. L'Hôtel Rive Gauche est un établissement que je fréquente depuis mon jeune âge avec mes parents. Cet hôtel commençait toutefois à manquer d'amour. Comme notre société s'intéresse à l'immobilier hôtelier, nous avons procédé à l'achat du complexe. L'endroit présente de belles opportunités pour des projets futurs», explique-t-il.

Nouveau copropriétaire des Trois Tilleuls, l'humoriste Michel Barrette fréquentait l'établissement depuis une dizaine d'années. «J'habite à côté. J'étais toujours au restaurant. Je me suis même marié ici ! À chacune de mes visites, je me disais que je changerais ceci, que je changerais cela. Surtout, je rêvais de construire une belle terrasse pour donner un accès direct à la rivière», raconte celui qui a réalisé son souhait en 2014.

Le Manoir Rouville-Campbell, à Mont-Saint-Hilaire, se retrouve également dans les mains d'une famille de la région. Depuis 2006, l'établissement, qui appartenait à l'humoriste Yvon Deschamps, a été acheté par André Imbeau, l'un des cofondateurs du géant québécois CGI. L'homme d'affaires, qui a toujours adoré l'emplacement du Manoir, en a confié la gestion à son épouse, Noëlla, et à ses trois filles, Christine, Marie-Claude et Caroline.

Une autre belle histoire : celle du Centre de villégiature Venise-sur-le-Lac, situé à Venise-en-Québec, au bord du lac Champlain. En 2011, ce sont une trentaine d'actionnaires de la région (médecins, entrepreneurs, retraités), qui, sans attendre les subventions ou l'arrivée d'un promoteur, ont décidé d'investir chacun plus de 10 000 $ pour participer à un projet collectif.

Ce vent de fraîcheur que s'offrent les établissements hôteliers et autres lieux de réunion du secteur de la rivière Richelieu n'est pas pour déplaire à Tourisme Montérégie. L'organisation alloue plus de 350 000 $ par année pour mousser son produit tourisme d'affaires dans le Québec et l'Est ontarien. Cette revitalisation profite également aux entreprises de la région, dont les réunions de jour comptent pour près de 75 % des événements d'affaires dans la région. Selon les estimations des chambres de commerce du secteur, plus de 12 000 entreprises se trouvent dans les environs de l'axe de la rivière Richelieu. Une clientèle à choyer !

Cliquez ici pour consulter le dossier Réunions et congrès

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé en attendant l’inflation

Mis à jour le 08/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a légèrement augmenté lors d’une journée plutôt calme du côté des négociations.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

08/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources

08/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources ? Voici quelques recommandations ...