La Côte-Nord s'organise pour attirer les événements provinciaux


Édition du 07 Février 2015

La Côte-Nord s'organise pour attirer les événements provinciaux


Édition du 07 Février 2015

Par Claudine Hébert

L’Hôtel Tadoussac, où a été tourné L’Hôtel New Hampshire dans les années 1980, s’est doté d’un restaurant 4 diamants à l’automne 2012, a rénové ses chambres et mis à niveau sa douzaine de salles, dont la plus grande peut accueillir 350 personn

La distance qui sépare la Côte-Nord du coeur du Québec pourrait décourager plus d'un organisateur d'y tenir un événement majeur. Pourtant, cette région qui s'étire sur plus de 1 300 km de littoral attire bon an mal an une bonne dizaine de rassemblements provinciaux. Et grâce aux récents investissements privés visant à revitaliser et à améliorer les infrastructures pour les réunions et congrès de la région, ce nombre d'événements ne peut qu'augmenter à l'avenir. Surtout si les Nord-Côtiers eux-mêmes y mettent du leur.

Cliquez ici pour consulter le dossier Réunions et congrès

Les pompiers de Havre-Saint-Pierre jouent les ambassadeurs

Les ambassadeurs jouent un rôle inestimable pour attirer des événements dans une ville. À ce chapitre, Gaétan Scherrer, directeur du Service de sécurité incendie de Havre-Saint-Pierre, mérite une médaille. Grâce à lui et à son équipe, la municipalité a décroché l'organisation des 22e Jeux provinciaux des pompiers en juin 2014. Bien qu'elle soit principalement présentée en région, cette compétition ne s'était jamais tenue aussi loin dans la province.

Plus d'une quinzaine d'équipes, formées de huit pompiers provenant de l'Outaouais, de la région de Québec, du Saguenay, de la Côte-Nord et des Îles-de-la-Madeleine, ont monopolisé les quatre motels de la ville ainsi que le terrain de camping. «On a fait venir des gradins de la Beauce et des échafaudages du Saguenay pour accueillir la centaine de pompiers accompagnés des membres de leur famille. La communauté autochtone Mingan nous a prêté son camion de pompier», rapporte l'organisateur, Gaétan Scherrer. Même les petits rorquals, qui ont généralement quitté la baie de Havre-Saint-Pierre à la fin de juin, ont fait partie du spectacle tout le week-end. L'événement provincial s'est rapidement transformé en festival pour les résidents de Havre-Saint-Pierre.

Sept-Îles se dote d'un centre des congrès

«Lorsque votre plus grande salle, c'est l'aréna, vous ne pouvez pas espérer attirer des événements majeurs en ville.» C'est ce constat qui a motivé Alain Chevarie, un agent immobilier de Sept-Îles, à vouloir transformer la salle de quilles de sa ville en un centre des congrès. Un peu moins de 2 M$ plus tard, l'homme d'affaires, qui a bénéficié de l'aide d'investisseurs, ne s'est pas trompé. Ouvert à l'automne 2011, l'établissement, qui compte quatre salles, dont une pour 400 personnes, affiche un taux d'occupation de plus de 70 %. De plus, 75 % des revenus proviennent d'événements d'affaires. Ce sont pour la plupart des rencontres locales et régionales. Près de 20 % de ces événements sont liés aux besoins de la clientèle des Premières Nations. «Le calendrier compte une bonne dizaine de foires commerciales, y compris de congrès régionaux, provinciaux et nationaux», ajoute M. Chevarie.

En septembre dernier, le Centre des congrès a reçu la visite de quelque 300 participants au 6e Colloque sur l'ingénierie de maintenance et l'exploitation minière (MeMO). «Ça faisait plus de 20 ans que la ville n'avait pas accueilli d'événement national semblable. On est en train de remettre Sept-Îles sur la carte des événements associatifs», affirme M. Chevarie, confiant. Ce dernier compte d'ailleurs courtiser activement toutes les associations provinciales, autant professionnelles, sociales que sportives, pour qu'elles y tiennent leurs activités.

Déjà deux fédérations sportives (hockey et soccer) ont dit oui. Les deux organisations vont tenir en juin 2015 leur assemblée générale provinciale annuelle à Sept-Îles. Des événements de 150 à 200 participants. «Sans la présence du Centre des congrès, l'organisation aurait choisi une autre destination», admet Daniel Côté, directeur, communication, marketing et événements, chez Hockey Québec.

En marge du Centre des congrès, un nouvel hôtel s'est ajouté il y a deux ans. Le Château Arnaud, construit au coût de 14 M$, compte 80 chambres au décor contemporain. Un autre plus en faveur de Sept-Îles.

Cliquez ici pour consulter le dossier Réunions et congrès

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.