Quel type de régime choisir?

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Novembre 2014

Quel type de régime choisir?

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Novembre 2014

Tour d’horizon des différents régimes de retraite offerts dans les entreprises privées, de leurs avantages et de leurs limites.

Cliquez ici pour consulter le dossier Régimes de retraite

Régime à prestations déterminées

Principe : Les prestations sont fixées et les cotisations varient dans le temps en fonction des objectifs de prestations à atteindre. En cas de déficit, c’est l’entreprise qui doit renflouer la caisse.

Avantages : sécurité financière des employés.

Inconvénients :

• augmentation incontrôlée du régime liée aux fluctuations des marchés et de l’économie en général, sous la pression démographique et l’allongement de l’espérance de vie. De nombreux régimes à prestations déterminées connaissent des déficits importants notamment à la suite de la crise économique de 2008.

• Leur mise en place comporte de nombreuses obligations : enregistrement auprès de la Régie des rentes, création d’un comité aviseur qui se réunit régulièrement, etc.

Pour qui ? : plutôt les grandes entreprises. Ce type de régime est de plus en plus rare dans les entreprises et n’existe quasiment pas dans les PME. Plusieurs de ces régimes ont été fermés ou sont en voie de l’être, suite à la décision d’entreprises confrontées à des gouffres financiers. Ils sont encore une solution privilégiée par les grandes entreprises aux reins solides. Au 31 mars 2009, la Régie assurait la surveillance de 944 régimes à prestations déterminées couvrant 1,1 million de participants et bénéficiaires, dont 551 000 participants actifs. L’actif total de ces régimes est estimé à 98,9 milliards de dollars.

Régime à cotisations déterminées

Principe : Seules les cotisations sont fixées, les prestations seront déterminées en fonction de l’état du régime au moment du versement. Parfois, seuls les employés cotisent, parfois l’employeur contribue également.

Avantages :

• Pas de risque d’augmentation incontrôlée des coûts du régime,

• l’employeur n’est pas responsable de l’état du régime,

• administration simple du régime

Inconvénients :

• Le risque, c’est que les cotisations soient trop basses et qu’ainsi, l’argent accumulé ne soit pas suffisant au moment de la retraite des employés.

• Sa mise en place exige la formation d’un comité de retraite chargé de gérer le régime.

Pour qui ? : surtout les petites et moyennes entreprises, mais il remporte de plus en plus de succès dans les grandes entreprises. Ce régime plaît à de plus en plus d’entreprises qui cherchent à réduire le risque d’augmentation incontrôlée des coûts du régime de ses employés. Il est particulièrement apprécié par les jeunes employés qui ne souhaitent pas mettre trop d’argent dans leur épargne retraite à l’heure où ils paient leurs dettes d’études et fondent leur foyer.

Cliquez ici pour consulter le dossier Régimes de retraite

À la une

SNC-Lavalin et deux anciens cadres sont accusés de corruption

Il y a 15 minutes | La Presse Canadienne

Les accusations remontent à des événements survenus entre 1997 et 2004.

À surveiller: Lion Électrique, Thérapeutique Knight et Walt Disney

Que faire avec les titres de Lion Électrique, Thérapeutique Knight et Walt Disney?

Bourse: Wall Street ouvre en hausse, sereine sur Evergrande et la Fed

Mis à jour il y a 32 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice principal à la Bourse de Toronto a ouvert dans le vert.