Investir : le pour et le contre des courtiers à escompte

Publié le 05/11/2010 à 19:00, mis à jour le 20/05/2011 à 11:56

Investir : le pour et le contre des courtiers à escompte

Publié le 05/11/2010 à 19:00, mis à jour le 20/05/2011 à 11:56

Scotia iTrade scotiaitrade.com

Filiale de la Banque Scotia, ce courtier facture une commission minimale de 6,99 $ pour les investisseurs qui font plus de 150 transactions par mois. La commission régulière s'établit à 19,99 $, ou à 9,99 $ pour l'épargnant qui possède plus de 50 000 $ d'actif dans différents comptes de courtage d'iTrade, ou qui réalise plus de 30 transactions par trimestre. L'investisseur désireux de transférer en tout ou en partie son portefeuille vers une autre institution devra débourser 125 $. Des frais de 25 $ sont prélevés pour les comptes inactifs; il suffit d'une transaction par trimestre pour ne pas devoir les payer. La fonctionnalité " Easy Transfer " permet de transférer instantanément des sommes à partir d'un compte bancaire vers un compte Scotia iTrade.

Courtage à escompte TD Waterhouse tdwaterhouse.ca

Cette filiale de la Banque TD offre depuis le 4 novembre des frais de commission fixes avantageux et accessibles à plus de clients. Désormais, les clients dont l'actif familial géré par cette firme s'établit entre 50 000 $ et 100 000 $ et qui sont inscrits aux Cyberservices (gratuits) paieront des frais de commission fixes de 9,99 $ pour négocier des actions canadiennes ou américaines par Internet. Cependant, l'investisseur passif qui y possède moins de 50 000 $ déboursera 29 $ par transaction. Il n'y a aucuns frais d'administration pour les comptes de régimes enregistrés dont la valeur atteint 25 000 $ ou plus. Toutefois, ceux qui ne sont pas inscrits à Cyberservices doivent, par exemple, payer des frais annuels de 50 $ pour un CELI. Les clients peuvent adhérer gratuitement à un plan d'investissement systématique ou de réinvestissement des dividendes.

Par ailleurs, la firme vient de lancer le service Bourses Mondiales, une plateforme qui donne un accès direct virtuel aux Bourses de Londres, Sydney, Bruxelles, Paris, Francfort, Hong Kong, Milan, Amsterdam, Singapour et Madrid. Les investisseurs peuvent régler leurs transactions dans la devise locale, en dollars canadiens ou en dollars américains.

Questrade questrade.com

Questrade est une société indépendante qui vise plus particulièrement les investisseurs qui possèdent un petit portefeuille d'actions et qui souhaitent négocier plus fréquemment. À raison d'un sou par action, la commission minimale est de 4,95 $, et la commission maximale, de 9,95 $. Aucune condition n'est exigée pour bénéficier de ce tarif.

Questrade propose également l'achat en ligne de parts de fonds communs au tarif fixe de 9,95 $. Il n'y a aucuns frais annuels pour un REER, un REEE ou un CELI. Un transfert d'actif partiel vers une autre institution coûte 25 $, une aubaine par rapport au tarif de 125 $ facturé par certains concurrents.

Le placement minimum pour l'ouverture d'un compte est de 1 000 $. À noter qu'il est possible d'ouvrir un compte par Internet. QuestraderWEB est la plateforme transactionnelle accessible gratuitement par un navigateur Internet, mais l'institution offre aussi des plateformes payantes aux fonctionnalités plus poussées. Compte tenu de la tarification avantageuse, le courtier n'offre cependant pas une gamme d'outils de recherche aussi étendue que celle de ses concurrents.

Questrade a été un des premiers courtiers à offrir la possibilité de détenir de l'argent américain dans un compte REER.

À la une

Les chefs à la recherche de l'élément qui convaincra l'électorat

Les Québécois et les Québécoises ont commencé à aller aux urnes ce dimanche.

Qui a brillé à «Tout le monde en parle», selon vous?

25/09/2022 | Les Affaires

Les cinq chefs de parti ont croisé le fer à l'émission animée par Guy A. Lepage. «Les Affaires» veut votre avis!

Les chefs participent à l'émission «Tout le monde en parle»

Les chefs de parti sont interrogés par l'animateur Guy A. Lepage.