Analyse : H2O Innovation parée pour la croissance

Publié le 13/07/2009 à 00:00

Analyse : H2O Innovation parée pour la croissance

Publié le 13/07/2009 à 00:00

Par Hugo Joncas

Il s'agit déjà d'une neuvième acquisition pour l'entreprise spécialisée dans les systèmes de traitement de l'eau, depuis sa création, en 2000.


En achetant Professional Water Technologies (PWT) pour 3,7 millions de dollars américains, H2O met la main sur une technologie propre lui permettant d'offrir le nettoyage des équipements qu'elle fabrique à ses usines de Ham-Nord, dans le Centre-du-Québec, et de Minneapolis, au Minnesota.


Une entreprise complémentaire


Les systèmes de filtration de H2O sont surtout utilisés par les municipalités pour dessaler l'eau saumâtre ou de mer afin de produire de l'eau potable. H2O a mis au point des filtres extrêmement fins qui doivent être nettoyés régulièrement. L'achat de PWT permettra donc à H2O de tirer des revenus non seulement de la vente de ses systèmes de filtration, mais aussi de leur entretien.


" L'acquisition est très stratégique pour nous, souligne M. Dugré. Contrairement aux produits de certains concurrents, ceux de PWT sont sans phosphate. "


Il s'agit d'un atout considérable puisque plusieurs États américains interdisent cette substance dans les produits nettoyants.


De plus, le produit de la nouvelle filiale d'H2O est deux fois plus concentré que ceux des concurrents, de sorte qu'il permet de réaliser des économies sur les frais de transport et de douane, explique M. Dugré.


L'acquisition de PWT ajoute près de 9 millions de dollars aux revenus annuels de 27 millions d'H2O.


Salvador Diaz, analyste spécialisé dans les technologies propres à la firme Loewen Ondaatje McCutcheon, voit la stratégie de l'entreprise d'un bon oeil. " Les dirigeants d'H2O sont très sélectifs dans leurs acquisitions, indique M. Diaz. La dernière crée une diversification horizontale. Le produit de PWT aidera à accroître les ventes et à améliorer les services au Canada et aux États-Unis. "


Aux quatre coins de l'Amérique du Nord


H2O a installé 450 systèmes de traitement de l'eau potable aux quatre coins de l'Amérique du Nord depuis ses débuts, il y a neuf ans.


H2O se spécialise dans les systèmes pour les petites et moyennes municipalités, mais a déjà fait une incursion dans les projets de grande envergure. Elle a fourni les installations de dessalement d'Orange County, en banlieue de Los Angeles, qui compte plus de trois millions d'habitants. Dans cet Ouest aride et assoiffé, cela implique la production de 260 millions de litres d'eau potable par jour !


Miser sur la croissance interne


M. Dugré continuera de surveiller les occasions d'acquisition. Mais le pdg d'H2O veut surtout se concentrer sur la croissance des activités actuelles. " Nous allons embaucher du personnel pour faire croître les ventes ", précise-t-il.


La firme d'analyse Northern Securities y croit : dans un rapport publié en mai, elle estime que H2O peut croître de 10 à 15 % en 2010 et en 2011. La firme torontoise souligne cependant que H2O pourrait se frotter à des adversaires de taille : des multinationales comme la française Veolia pourraient lui nuire beaucoup si elles décidaient d'investir le créneau de l'entreprise québécoise, en y consacrant leurs énormes ressources.


H2O emploie maintenant une centaine de personnes au Canada et aux États-Unis.


Elle est inscrite à deux Bourses pour sociétés à petite capitalisation : la Bourse de croissance TSX, à Toronto, et Alternext, à Paris.


Une occasion en or


Plus de 330 milliards de dollars américains.


C'est la somme que les États-Unis devront investir dans leurs systèmes de production d'eau potable d'ici 20 ans. Selon l'Environmental Protection Agency, les systèmes d'aqueduc de 52 000 agglomérations américaines auront besoin d'investissements importants au cours des prochaines années.


Le Canada aussi aura d'importants travaux de réfection à réaliser. Selon une étude de l'Université McGill, le pays doit investir plus de 30 milliards de dollars dans ses infrastructures d'eau potable.


Comme les gouvernements nord-américains ont annoncé leur intention d'accélérer les investissements dans les infrastructures, les analystes estiment que les mois et années à venir seront riches en contrats pour les entreprises spécialisées dans le traitement des eaux.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.