Finaliste 2010 - Ce que Gilles Létourneau veut, GFI Solutions le réalise

Publié le 27/02/2010 à 00:00, mis à jour le 04/02/2012 à 12:29

Finaliste 2010 - Ce que Gilles Létourneau veut, GFI Solutions le réalise

Publié le 27/02/2010 à 00:00, mis à jour le 04/02/2012 à 12:29

Pour réaliser sa vision, le président de Groupe GFI Solutions savait que l'achat de Fortsum Solutions d'affaires était une nécessité. Mais la partie n'était pas gagnée d'avance. En pleine crise économique, il fallait convaincre banquiers et actionnaires d'accepter un plan de financement de 42 millions de dollars (M$). Pas évident, surtout que GFI venait d'acheter Bell Solutions d'affaires pour 30 M$. Gilles Létourneau, qui a fondé plusieurs entreprises au fil de sa carrière, n'est pas du genre à se laisser décourager facilement.


Connecter les clients entre eux


Il a élaboré la stratégie de l'acquisition et l'a présentée aux investisseurs. Il en a même effectué le montage financier, GFI n'ayant pas de chef des services financiers au moment de la transaction. " Gilles est quelqu'un de très convaincant, dit Anne Hodgkinson, directrice des communications et du marketing. Il sait très bien communiquer sa vision et obtenir l'adhésion des gens, des vice-présidents jusqu'aux employés sur le terrain. "


Cette quatrième acquisition en cinq ans a fait passer le chiffre d'affaires de GFI de 80 à 117 M$ et son effectif, de 750 à 1 000 employés. Sa clientèle a grossi de 25 000 clients, pour un total de 55 000, ce qui fait de GFI un leader canadien dans le domaine des solutions de comptabilité et de ERP.


" La synergie entre les deux entreprises permettra d'accroître les échanges électroniques entre leurs clients respectifs ", explique le dirigeant, finaliste du Prix du PDG de l'année SGF 2010. La clientèle de Fortsum se compose surtout de PME qui oeuvrent dans des créneaux complémentaires à ceux que GFI exploitait.


Visionnaire, mais réaliste


Gilles Létourneau n'est pas le genre de patron à se déconnecter du terrain. L'automne dernier, il a fait la tournée des bureaux de GFI pour rencontrer les employés. Il se fait un point d'honneur d'assister aux rencontres des comités d'usagers, qui regroupent des utilisateurs des applications de l'entreprise dans un secteur d'activité donné. " Ce sont les clients qui aiguillent l'évolution de notre offre de produits ", dit-il.


L'homme d'affaires s'apprête à reprendre son bâton de pèlerin. Cette fois-ci, il veut étendre les activités de GFI à l'ensemble du Canada. Il cherche notamment à réaliser des acquisitions à Toronto et dans l'Ouest. Des entreprises sont dans sa mire. Autre projet d'envergure : une entrée en Bourse au quatrième trimestre.


" Dans cinq ans, nos revenus atteindront 250 M$, promet-il. Nous ferons des affaires partout au Canada et nous ferons nos débuts sur le marché américain. " Ce que Gilles Létourneau veut...

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Les prix PDG de l'année Les Affaires

Édition du 08 Décembre 2018 | Les Affaires

Les Affaires décerne ses prix PDG de l'année à Marc Parent (CAE), Marcel Bourassa (Savaria) et Pierre Lassonde ...

Comment Marc Parent a transformé CAE

Édition du 08 Décembre 2018 | François Normand

CAE et son patron, Marc Parent, sont souvent sous le radar. Pourtant, sous sa gouverne, le géant québécois de ...

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.