Mylène Forget : des pros des RP, de mère en fille

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Mylène Forget : des pros des RP, de mère en fille

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Par Claudine Hébert

De très grandes entreprises nationales lui font confiance : A&W, Loblaw, Industrie Lassonde, L’Oréal Canada... « Nous avons également eu un mandat pour le centenaire de l’Oratoire Saint-Joseph et la canonisation du frère André », signale Mylène Forget.

L’entreprise, qui génère un chiffre d’affaires de 3 millions de dollars, emploie une quinzaine de personnes. La recette de sa réussite ? « Mon objectif n’a jamais été de faire croître l’entreprise à tout prix. Je veux d’abord et avant tout offrir le meilleur service à mes clients », insiste-t-elle.

Les membres de l’équipe du cabinet se mettent à la place des clients comme s’il s’agissait de leur propre entreprise. « On travaille avec des leaders. Il nous arrive de recommander à nos clients des stratégies beaucoup moins coûteuses que ce qu’ils étaient prêts à payer. Ces stratégies nous rapportent moins à court terme, mais elles s’avèrent beaucoup plus rentables pour asseoir notre crédibilité », explique la femme d’affaires.

La personnalité qui l’inspire

J’en ai deux. D’abord, il y a Joanne Liu, originaire de Québec, médecin engagée, présidente internationale de Médecins sans frontières. Le travail colossal de son organisme, une des organisations humanitaires les plus importantes du monde qui compte plus de 30 000 employés dans 70 pays, permet d’aider de façon concrète, parfois au péril de la vie des intervenants, des populations confrontées à des situations inhumaines.

L’autre personnalité qui m’inspire est Léonie Couture, la fondatrice et directrice générale de La rue des Femmes, un organisme sans but lucratif (OSBL) qui vient en aide aux itinérantes en grande difficulté. Avant son intervention, la cause des femmes sans abri était peu connue et peu de moyens leur étaient consacrés.

Son plus grand défi

Décrocher ! Aujourd’hui, avec mon iPhone qui est devenu une extension de ma main droite, il m’est difficile de ne pas avoir la tête constamment au travail. En relations publiques, le 9 à 5 n’existe pas. L’actualité roule 24 heures sur 24. Quand je suis à Montréal, décrocher est, je le concède, une mission impossible. Si je suis en vacances, je vais marcher, et je prends mes courriels à mon retour.

Le projet qui l’allume

En plus de travailler avec les grandes entreprises nationales, j’adore collaborer avec des OSBL. Massy Forget Langlois a justement prodigué des conseils et effectué les relations de presse pour la portion québécoise de la Tournée bleu Terre de la Fondation David Suzuki en octobre. L’objectif était de relancer le débat sur le droit de vivre dans un environnement sain. Ce droit n’est pas reconnu au Canada, mais il l’est dans plus de 110 pays. Mon équipe et moi, nous nous sommes beaucoup engagées pour faire de cet événement un succès.

Cliquez ici pour consulter le dossier Prix Femmes d'affaires du Québec 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 07/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street baissait vendredi midi, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.