Johanne Lamanque: la crédibilité avant tout


Édition du 12 Novembre 2016

Johanne Lamanque: la crédibilité avant tout


Édition du 12 Novembre 2016

Par Pierre Vallée

Johanne Lamanque, vice-présidente, Québec du Bureau d’assurance du Canada et directrice générale Groupement des assureurs automobiles

FINALISTE, CADRE, DIRIGEANTE OU PROFESSIONNELLE, ORGANISME À BUT NON LUCRATIF — Johanne Lamanque est tombée dans la marmite de l’assurance dès sa naissance. En effet, sa famille était propriétaire d’un cabinet de courtage en assurance de dommages. Étudiante, elle y travaillait l’été, et c’est ainsi qu’elle a pris goût au secteur et décidé d’y faire carrière. Aujourd’hui, elle est vice-présidente, Québec, du Bureau d’assurance du Canada et directrice générale du Groupement des assureurs automobiles.

Dans quelle situation estimez-vous que la confiance en soi est essentielle pour réussir en affaires ?

« Dans mon travail, la dimension relationnelle est très importante, car je représente les intérêts de mes membres et je dois les faire valoir. Ma crédibilité est donc primordiale, et l’on ne peut pas être crédible si l’on n’a pas confiance en soi. De plus, dans un poste comme le mien, on est appelé à prendre des décisions sans toujours en connaître le résultat. Il faut donc être en mesure de prendre des risques, ce qui oblige d’avoir confiance en soi. »

Comment avez-vous développé votre propre confiance en vous ?

« Il n’y a pas un seul ingrédient à la recette de la confiance en soi. J’imagine que la prédisposition naturelle et l’entourage familial ont un rôle à jouer. Mais la confiance en soi se construit au quotidien, grâce à des expériences accumulées. De plus, si vous sortez de votre zone de confort et que vous prenez des risques, cette prise de risque vous aide à construire votre confiance en soi. Ensuite, il y a la reconnaissance des pairs. Cette valorisation est aussi un élément qui aide à bien asseoir sa confiance en soi. »

Cliquez ici pour consulter le dossier Prix femmes d'affaires du Québec 2016

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.