Comment Nadine Francillon est passée d'infirmière à gestionnaire


Édition du 12 Novembre 2016

Comment Nadine Francillon est passée d'infirmière à gestionnaire


Édition du 12 Novembre 2016

Par Pierre Vallée

Nadine Francillon, directrice générale de Stationnement Safeway Canada et Stationnement Populaire

FINALISTE, BÉNÉVOLE FORTEMENT ENGAGÉE — D’abord infirmière, Nadine Francillon occupe ensuite des postes administratifs au sein d’un établissement de santé. À sa retraite, son mari, qui est propriétaire de Stationnement Safeway, lui demande de se joindre à l’entreprise à titre de gestionnaire. Mais l’accomplissement dont elle est la plus fière, c’est sa Fondation Voix Angéliques, qui distribue des fournitures scolaires aux écoles de pays en développement.

Dans quelle situation estimez-vous que la confiance en soi est essentielle pour réussir en affaires ?

« La confiance en soi en affaires nous permet de prendre des décisions stratégiques sans toujours savoir quel en seront les résultats. Ça vous permet donc de prendre des risques. La confiance en soi est aussi un élément essentiel lorsque vient le moment de stimuler vos employés. La confiance en soi vous permet d’être persévérant, même si la situation est ardue. De plus, lorsque vous vous retrouvez dans une situation qui, au fond de vous, vous fait peur, la confiance en soi permet de ne jamais montrer cette peur, ce qui rassure votre entourage. »

Comment avez-vous développé votre propre confiance en vous ?

« Quand on arrive au Canada d’Haïti à 16 ans, je crois qu’on ne peut même pas parler de confiance en soi. Mais la confiance en soi, ça se développe, si on a les bons outils. Et dans mon cas, c’est l’éducation qui m’a permis de construire ma confiance en moi. D’abord en devenant infirmière, mais aussi en poursuivant mes études afin d’obtenir une maîtrise en administration. L’éducation est donc mon socle. Et il ne faut jamais avoir peur de l’échec, car on apprend beaucoup de nos échecs. »

Cliquez ici pour consulter le dossier Prix femmes d'affaires du Québec 2016

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.