Vous restera-t-il assez de biens pour vos proches ?


Édition du 17 Octobre 2015

Vous restera-t-il assez de biens pour vos proches ?


Édition du 17 Octobre 2015

Le couple possède aussi des REER et des CELI. Ils peuvent être légués au conjoint survivant, le dispensant de l'impôt tant qu'il ne retire pas ses REER, ce qui devient obligatoire à 71 ans. Si le REER est transféré aux enfants, l'impôt sera exigible au décès et les enfants hériteront de ce qui restera. De plus, une résidence principale n'est pas imposée, mais une résidence secondaire, comme un chalet, l'est. Faire don de ses biens permet aussi de payer l'impôt maintenant plutôt qu'à la succession.

S'il y a des dettes, celles-ci sont réglées par la succession. «Les créanciers sont toujours payés avant les héritiers», rappelle Angela Iermieri.

La planificatrice financière conseille de prendre une assurance vie le plus tôt possible afin de maximiser son investissement. Celle-ci permettra d'éponger les dettes à la succession et de payer des arrangements funéraires. Daniel Beausoleil, notaire, y voit un autre avantage : «Il n'y a aucun impôt à payer sur l'assurance vie. Ce sont des liquidités non imposables qui offrent de belles options pour répartir de façon égale les avoirs d'un patrimoine».

C'est ce qu'ont fait Claude et Thérèse, qui ont aussi pris une assurance de soins de longue durée en cas d'invalidité ou de perte d'autonomie importante. «Si les primes ne sont pas utilisées à nos 85 ans, elles vont directement à la succession. Ça fait un très bon montant non imposable», dit Thérèse.

Puisque le couple a été prévoyant et ne vit que de ses pensions, économisant ses salaires de semi-retraités, ses dettes sont minimes. Il pourra donc léguer sa maison, ses biens, ses REER et CELI ainsi que les primes de ses assurances vie à ses deux filles, une somme de plusieurs centaines de milliers de dollars.

Même si le montant est appelé à diminuer avec le temps, il satisfait le couple. Grâce au bilan successoral, leurs craintes sont apaisées quant à l'avenir de leur famille. «Mon prochain objectif, après avoir payé la maison, c'est d'investir dans les études de mes petits-enfants», affirme Thérèse, pleine d'espoir.

Consultez nos vidéos sur les enjeux relatifs à la succession sur notre site Web, à lesaffaires.com/dossier/preparer-sa-succession.

Préparer sa succession

Série 2 de 6. Plus de 50 % de la population n'a pas de testament, dont près de 25 % des 55 ans et plus. Ce qui est susceptible d'entraîner certaines complications pour les proches au décès. Dans une série de six reportages, nous explorons les enjeux liés à la transmission du patrimoine lors du décès et des pistes de solution qui peuvent être empruntées.

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Minéraux critiques et stratégiques: attention aux angles morts

30/10/2020 | François Normand

ANALYSE — L'implantation d'un grand constructeur de voitures électriques au Québec serait un «game changer».

Bourse: Wall Street termine son pire mois depuis mars

Mis à jour le 30/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine dans le rouge vendredi pour son avant-dernière séance avant l’élection.

Titres en action: Shaw, Impériale, Colgate-Palmolive, Chevron...

Mis à jour le 30/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.