«La retraite progressive, une des meilleures décisions de ma vie»

Publié le 16/10/2010 à 00:00, mis à jour le 03/07/2012 à 09:22

«La retraite progressive, une des meilleures décisions de ma vie»

Publié le 16/10/2010 à 00:00, mis à jour le 03/07/2012 à 09:22

Céline Desrochers, ex-conseillère en formation chez Desjardins Sécurité financière, a été la première employée de son entreprise à demander la retraite progressive. C'était en 2005.


" Par chance, je travaillais pour une gestionnaire qui faisait preuve d'une grande ouverture d'esprit, raconte- t-elle. Elle m'a appuyée à 100 % et a demandé la collaboration du service des ressources humaines, qui, n'ayant pas de programme formel, a mis le processus en place. "


À ce moment-là, la résidente de Québec, qui avait une santé chancelante, avait comme seule priorité sa qualité de vie. " Je souffrais de fatigue occasionnelle, de migraines et de tendinites ", dit-elle.


Elle était donc prête à se priver de quelques milliers de dollars par an pour obtenir la semaine de quatre jours. " Comme j'adorais mon travail, ajoute la sexagénaire, je savais que la retraite progressive me permettrait de conserver mon poste plus longtemps. "


Ainsi, de 55 à 58 ans, Mme Desrochers, maintenant retraitée, n'a jamais travaillé le vendredi. Son régime de retraite lui versait tout de même 60 % de son salaire pour la cinquième journée. Sa tâche a été réaménagée au sein de son équipe, un remplaçant ayant seulement été embauché à son départ.


Faire une demande


Le cas de Mme Desrochers, qui a pris une retraite progressive même si son employeur n'avait pas de programme officiel, n'est pas unique. Un sondage d'Aon Conseil révèle que seulement 3,6 % des employeurs canadiens disposaient, en 2007, d'un programme de retraite progressive.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Sécurité de la vieillesse: le mammouth dans la pièce

22/05/2019 | Daniel Germain

Les coûts du programme de la sécurité de la vieillesse exploseront. Pourquoi l’ignore-t-on?

La retraite à 55 ans, sur le dos d'une moto

Édition du 18 Mai 2019 | Stéphane Rolland

CLINIQUE RETRAITE. À 55 ans, la grande route point presque à l'horizon. À deux ou trois ans de la retraite...

À la une

À surveiller: Saputo, Theratechnologies et Deere

Il y a 59 minutes | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir lundi

Goodfood pollue moins que l'épicerie, l'action d'Amazon à 3000$US, cette enceinte recycle le plastique non-recyclable!

La gentillesse, un vilain défaut au travail?

BLOGUE. Curieusement, trop de gentillesse peut nuire à la performance d'une équipe, et même de l'entreprise...