Plus de mobilité grâce aux normes IFRS

Publié le 20/03/2010 à 00:00

Plus de mobilité grâce aux normes IFRS

Publié le 20/03/2010 à 00:00

Par Stéphane Rolland

Ça bouge en 2010 pour les professionnels de la comptabilité, alors que trois nouvelles normes sont sur le point d'être appliquées : une d'information financière et deux règlements professionnels.

À partir du 1er janvier 2011, les entreprises cotées en Bourse seront obligées de se conformer aux normes internationales d'information financière (IFRS) qui remplaceront les principes comptables généralement reconnus (PCGR). Autrement dit, ce sont les données financières de l'exercice en cours qui devront être traitées en respectant les IFRS.

L'application des IFRS favorisera la mobilité des comptables, puisqu'elles ont été instaurées dans plusieurs pays, dont ceux de l'Union européenne et au Japon. En tout, plus d'une centaine d'États ont adopté ces normes ou sont en train de le faire.

Il faut dire que les comptables étaient déjà mobiles. En effet, les trois ordres comptables avaient signé, chacun de leurs côtés, plusieurs ententes de reconnaissance mutuelle avec des ordres comptables étrangers. Ces accords facilitent la tâche de ceux qui voudraient effectuer des missions de consultation à l'extérieur du pays ou travailler pour des organismes internationaux, comme la Banque mondiale.

Retenir ses employés

En matière de recrutement, les employeurs devront se mesurer à la concurrence étrangère, affirme Diane Messier, vice-présidente de la formation et de la relève à l'OCAQ. Au Québec, les comptables sont déjà très sollicités : leur taux de placement avoisine encore 100 %, malgré la crise. " Les jeunes ont la possibilité de travailler à l'extérieur de la province et ils pourraient bien passer à l'acte", prévient-elle.

Pour l'instant, les entreprises québécoises, comme le Cirque du Soleil, tirent toutefois bien leur épingle du jeu pour garder les diplômés d'ici. " Un bon climat de travail est très important, affirme Julie Côté, conseillère principale en gestion de talents au Cirque du Soleil. L'ambiance est décontractée même si nous travaillons fort. Les comptables peuvent s'entraîner dans le même gymnase que les artistes. Nous avons aussi une cafétéria qui sert des mets étrangers à petit prix."

Le mentorat est aussi une excellente manière d'attirer de nouveaux candidats. " Nous sommes réputés pour le soutien que nous apportons à nos stagiaires, ajoute Gregory Cecchin-Léger, directeur, directeur du recrutement, chez KPMG. Par exemple, nous les aidons à se préparer aux examens nationaux et à éviter les pièges qu'il pourrait y avoir. "


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.