Rackam : de l'énergie solaire pour les industriels

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Rackam : de l'énergie solaire pour les industriels

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Les systèmes de Rackam sont constitués de panneaux miroirs qui concentrent les rayons de soleil sur un tuyau dans lequel circule un fluide.

Rackam, une PME spécialisée dans les technologies thermosolaires, conçoit et fabrique un système de panneaux et de tuyaux qui transforme les rayons de soleil en chaleur. L'entreprise sherbrookoise est ambitieuse : elle veut amener les consommateurs industriels de chaleur à s'affranchir des hydrocarbures.

«On a eu du succès depuis notre création en 2010 et on continue de développer nos systèmes», raconte le président Mathieu Chagnon.

Les clients font divers usages de cette technologie. Certains s'en servent pour générer de la vapeur, d'autres, du chauffage. À la base, les systèmes de Rackam sont toutefois similaires. Ils sont constitués de panneaux miroirs qui concentrent les rayons de soleil sur un tuyau dans lequel circule un fluide. Le fluide se réchauffe ainsi et est acheminé vers les lieux d'utilisation de la chaleur. «Par exemple, dans le domaine des pâtes et papiers, on a besoin de la vapeur à différentes étapes de transformation de la pulpe», précise Mathieu Chagnon.

Jusqu'à maintenant, Rackam a réalisé une dizaine de projets au Québec et dans des pays ensoleillés comme l'Espagne, le Portugal, la Grèce et le Maroc. «Les meilleurs projets ont tendance à voir le jour là où il y a beaucoup de soleil, où l'énergie coûte cher et où la main-d'oeuvre pour l'installation est abordable», note le président de la PME de 15 employés.

Ces facteurs ne facilitent pas la réalisation de projets au Québec, mais Rackam estime progresser rapidement. Ses systèmes devraient être de plus en plus abordables, car l'entreprise prévoit réduire de 30 % le coût de revient de sa technologie d'ici deux ans.

Cliquez ici pour consulter le dossier PME: des idées à revendre

À la une

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

À surveiller: Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley

10:45 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley? Voici quelques recommandations d'analystes.