La microbrasserie qui fait le tour du monde

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

La microbrasserie qui fait le tour du monde

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

Par Claudine Hébert

« On retrouve nos bières en Australie, au Brésil, en Suède, en Angleterre, en France, aux États-Unis... » énumère Isabelle Charbonneau, l’une des trois propriétaires de la micro- brasserie Dieu du Ciel !, avec Stéphane Ostiguy (au centre) et Jean-

Plusieurs producteurs d'alcools québécois misent sur les missions commerciales gouvernementales pour exporter leurs produits hors des frontières. Pour la microbrasserie Dieu du Ciel !, dont 20 % du chiffre d'affaires découle des ventes hors Québec, il a suffi d'ouvrir un pub à l'angle des rues Laurier et Clark, à Montréal, à la fin des années 1990, pour obtenir un passeport pour le monde.

Cliquez ici pour consulter le dossier PME : Ces petites qui osent exporter

«On retrouve nos bières en Australie, au Brésil, en Suède, en Angleterre, en France, aux États-Unis, énumère Isabelle Charbonneau, l'une des trois actionnaires de la microbrasserie Dieu du Ciel ! On peut remercier le tourisme brassicole qui nous amène chaque saison un lot important de beer geeks d'un peu partout sur la planète !»

Combien de clients de la microbrasserie proviennent de l'extérieur du Québec ? Difficile à évaluer, selon les propriétaires. Néanmoins, l'établissement d'une centaine de places, ouvert sept jours sur sept de 15 h à 3 h du matin est régulièrement bondé. Et pour cause : en 2012, le USA Today incluait Montréal dans sa liste des 10 meilleures villes du monde pour le tourisme brassicole.

Chaque année, plusieurs visiteurs tombent ainsi sous le charme des produits de la maison : une dizaine de bières régulières et une douzaine de variétés saisonnières. La microbrasserie produit également une centaine de variétés de bières en fût. L'une des plus populaires, la Péché Mortel, figure parmi les 100 meilleures bières du monde, selon le dernier classement de ratebeer.com. C'est la seule bière canadienne à en faire partie.

«Par les médias sociaux, les blogues et le bouche-à-oreille, ces visiteurs ont fini par créer une demande pour les produits Dieu du Ciel ! dans leurs régions et leurs pays respectifs», explique Isabelle Charbonneau.

Cliquez ici pour consulter le dossier PME : Ces petites qui osent exporter

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »