fdmt lorgne le marché français

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

fdmt lorgne le marché français

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

Depuis 2002, fdmt a surtout vendu ses produits au Québec et en Ontario. Mais une forte demande de la France l'amène à se lancer dans l'exportation. Un projet emballant, mais pas toujours simple.

Cliquez ici pour consulter le dossier PME : Ces petites qui osent exporter

« La demande est très forte en France, notamment du côté de distributeurs », explique Karine Gagner, de fdmt. [Jérôme Lavallée]

fdmt se spécialise dans le matériel éducatif et les outils sensoriels destinés notamment aux enfants ayant des besoins particuliers, comme les autistes.

Parmi ses produits phares, des couvertures et des animaux fabriqués en lycra, brillants et emplis de billes pour les alourdir. Ils sont très utiles aux ergothérapeutes, car ils contribuent à calmer et à rassurer les enfants avec qui ils travaillent.

«Nous sommes les seuls au Canada à nous spécialiser dans ce créneau», lance la présidente, Karine Gagner.

Forte demande en France

Le chiffre d'affaires de cette entreprise de 20 employés connaît une croissance avoisinant les 20 % par année, en moyenne, depuis plus de six ans. Présentement, les trois quarts des ventes sont réalisées au Québec. Cela pourrait bientôt changer.

«La demande est très forte en France, notamment du côté de distributeurs», explique Karine Gagner.

L'entreprise de Longueuil a commencé en douce, en y distribuant le Time Timer. Ce cadran offert en différentes tailles permet aux enfants de bien visualiser l'écoulement du temps, grâce à un disque rouge diminuant de seconde en seconde.

Maintenant, fdmt compte se lancer dans l'exportation des jouets lourds, les plus populaires de leurs produits. Cela pose toutefois certains défis.

Cliquez ici pour consulter le dossier PME : Ces petites qui osent exporter


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.

Moins de millions pour le patron d'Air Canada à cause de la COVID-19

Il y a 15 minutes | La Presse Canadienne

Il était en voie d’avoir droit à une rémunération globale d’environ 12,9 millions $ l’an dernier.