L'emploi des femmes a reculé à son plus faible niveau en 30 ans

Publié le 16/07/2020 à 14:07

L'emploi des femmes a reculé à son plus faible niveau en 30 ans

Publié le 16/07/2020 à 14:07

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

La participation des femmes à la population active a reculé à son plus faible niveau en trois décennies à cause de la pandémie de COVID-19, révèle une nouvelle étude de la Banque Royale.

Selon le document des services économiques de la banque, 1,5 million de femmes ont perdu leur emploi au cours des deux premiers mois de la pandémie.

Les femmes ont tendance à travailler dans les secteurs les plus durement touchés par la crise, et leur niveau d’emploi a été plus lent à rebondir à mesure que l’économie connaît sa réouverture, a précisé le rapport. En outre, les femmes sont plus susceptibles de se retirer de la main-d’œuvre à long terme.

Le tiers des femmes qui ont perdu leur emploi entre février et juin n’ont pas cherché de travail, ce qui les expose à un risque plus élevé d’absence d’emploi à long terme et de futures pénalités salariales.

L’emploi chez les mères de tout-petits ou d’enfants d’âge scolaire a diminué de 7 % entre février et mai, comparativement à une baisse de 4 % pour les pères d’enfants des mêmes âges.

Le niveau d’emploi des mères célibataires avec un bébé ou un enfant d’âge scolaire a diminué de 12 % entre février et juin, contre une baisse de 7 % pour les pères célibataires.

Selon l’étude, les femmes représentaient environ 45 % du déclin des heures travaillées pendant la crise, mais ne représenteront que 35 % de la reprise.

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: Wall Street au vert, attendant toujours un plan de relance

Mis à jour le 22/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine au vert, avant le dernier débat Trump-Biden.

Titres en action: Precision Drilling, Corus, Rogers, Coca-Cola...

Mis à jour le 22/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Abitibi: une importante mine d'or pourrait reprendre du service en 2021

L’une des plus importantes mines d’or en Abitibi−Témiscamingue, la mine Kiena, pourrait reprendre sa production en 2021.