Saguenay-Lac-Saint-Jean: forte augmentation des demandes d’aide alimentaire

Publié le 11/10/2023 à 11:35

Saguenay-Lac-Saint-Jean: forte augmentation des demandes d’aide alimentaire

Publié le 11/10/2023 à 11:35

Par Trium Médias

Le directeur général de Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean, Yannick Soumis, constate une très forte hausse des demandes d’organismes cette année. (Photo: Trium Médias / Jean-François Desbiens)

PHILANTHROPIE. Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean doit répondre à une très forte hausse des demandes d’organismes cette année pour de l’aide alimentaire. Son directeur général, Yannick Soumis, parle d’une augmentation d’au moins 50%.

La banque alimentaire distribue des denrées à 94 organismes, soit 4 de plus que l’an dernier. Et ils en commandent davantage, souligne le directeur général.

«Sur le terrain, ces organismes font face à des hausses de demandes très importantes comparativement à pareille date l’an dernier. L’augmentation du prix du panier d’épicerie frappe les plus démunis de plein fouet. En mars, on était dans le pic de l’inflation et même si l’indice a légèrement baissé depuis, les prix n’ont pas vraiment diminué. Ça a un gros impact sur le portefeuille des gens», témoigne Yannick Soumis.

Il ajoute que les gens avec un faible revenu doivent aussi composer avec l’augmentation du prix des loyers qui a un impact considérable selon lui. Ils coupent souvent dans l’alimentation pour arriver à se loger.

«Ceux qui ont recours à du dépannage sont surtout des familles monoparentales, des gens seuls et aussi des personnes âgées. Et ce qu’on voit particulièrement depuis un certain temps, ce qui est nouveau, ce sont des étudiants. Des étudiants d’ici et internationaux.»

 

Récupération de denrées invendues

Pour répondre aux demandes des organismes, Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean récupère principalement des produits invendus des supermarchés Métro, Sobeys, Loblaw et leurs bannières. De grandes surfaces comme Walmart qui vendent des denrées aident aussi. Des producteurs agricoles et maraîchers font également des dons.

Ces partenaires sont des atouts pour la banque alimentaire qui redistribue ces denrées selon les besoins des communautés.

«L’an dernier, on a récolté environ 800 000 kilos de nourriture, précise Yannick Soumis. Cette année, on prévoit en recueillir plus d’un million. On a un nouvel entrepôt à Dolbeau-Mistassini qui nous aide. On n’a plus besoin d’envoyer des denrées au lac et ça permet d’en redistribuer plus au Saguenay. On a aussi ajouté 11 nouveaux fournisseurs, soit 7 au lac et 4 au Saguenay. Ce sont des surplus de denrées qu’on récupère pour nous aider à répondre à la demande.»

Pour effectuer son travail de redistribution, Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean emploie 16 personnes. Une cinquantaine de bénévoles les secondent et sont surtout affectés au triage des denrées.

 

Demande toujours croissante

L’entrepôt actuel de Chicoutimi était bien garni lors du passage du Réveil, mais il ne permet pas de répondre à la demande toujours croissante selon Yannick Soumis.

«On espère être capable de déménager un jour dans de nouveaux locaux plus grands et plus fonctionnels. On travaille le projet. On est parfois obligé de refuser des palettes de nourriture, parce que l’espace d’entreposage au niveau de la congélation est limité. On aurait besoin d’un nouvel entrepôt beaucoup plus grand pour être capable d’accueillir des quantités plus considérables de denrées. »

Sur le même sujet

De quoi sera faite la philanthropie en 2024?

COURRIER DES LECTEURS. 2024 exige un changement significatif dans la façon dont la philanthropie est abordée.

L’Accueil Bonneau met fin aux services de repas la fin de semaine

Le ministre québécois responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, doit rencontrer l’organisme mercredi.

À la une

La semaine de 4 jours, l’essayer c’est l’adopter (ou presque)

Mis à jour il y a 12 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Des chercheurs britanniques ont mis à jour les résultats de leur étude à grande échelle de 2022.

Les nouvelles du marché du vendredi 23 février

Mis à jour il y a 33 minutes | Refinitiv

Nvidia augmente sa valeur boursière de 277 G$US.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 23 février

Mis à jour il y a 26 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Statu quo sur les Bourses mondiales, certaines à des records.