Les toupies de mamie et les paniers de Noël (remède contre l'inflation)

Publié le 05/12/2023 à 16:19

Les toupies de mamie et les paniers de Noël (remède contre l'inflation)

Publié le 05/12/2023 à 16:19

Par Courrier des lecteurs

(Photo: 123RF)

Un texte Jules Faulkner Leroux, auteur, Montréal Nord (Pôle-Nord)


Auteur (et gardien de but)
Montréal.

COURRIER DES LECTEURS. J’ai été élevé dans la ouate. J’ai souvenir d’un Noël où il y avait une petite montagne de cadeaux sous le sapin. Remarquez, quand on est petit, tout nous paraît grand. Mais je ne pense pas que c’eut été uniquement une question de perspective: mon frère et moi, nous en recevions beaucoup de cadeaux, et pas que des petits. Je me souviens bien du Noël où nous avions reçu le plus grand des cadeaux qu’un enfant pouvait espérer: le Nintendo Entertainment System. Le père Noël nous avait aussi donné une cassette pour aller avec, Zelda. Et quelle ne fut pas notre surprise, à mon frère et à moi, lorsque nous avions inséré la cassette dorée dans le fameux système et que nous avions découvert qu’un petit bonhomme avait été sauvegardé au nom de «Claude» (le nom de mon père) et qu’il avait déjà, en plus, amassé pas moins de huit cœurs de vie.  Mais comment était-ce possible, alors que nous venions tout juste de déballer ce cadeau du père Noël?  

Il y a toutes sortes d’histoires qui témoignent du moment où un enfant cesse de croire au gros bonhomme rouge, et certaines sont moins subtiles que d’autres. 

Par ailleurs, une fois tous les cadeaux déballés, il se passait souvent quelque chose d’étonnant. Ce n’était pas avec les gros jouets dispendieux qu’on jouait, mais plutôt avec les petites babioles que mamie nous donnait. On recevait sans doute l’équivalent d’une centaine de dollars en cadeaux, mais ce Noël-là, toute la soirée, ce fut avec les petites toupies à 0,25¢ que mon frère et moi avions joué. «Laquelle tournera le plus longtemps? On fait la bataille de toupies? C’est pas juste, tu l’as lancée après moi, allez, on recommence!» 

Si jamais vous êtes sollicités pour faire un don pour un panier de Noël, pensez à ajouter une ou deux petites toupies avec vos denrées alimentaires. En plus, ces babioles semblent avoir été oubliées par l’inflation: près de quarante ans plus tard, on peut toujours en trouver à 0,25 ¢ l’unité.  

C’est peu, pour faire tourner le bonheur.

Sur le même sujet

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour à 17:56 | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.