Assurance de dommages: un secteur de carrières à découvrir

Publié le 28/03/2024 à 20:07

Assurance de dommages: un secteur de carrières à découvrir

Publié le 28/03/2024 à 20:07

Par Courrier des lecteurs

(Photo: courtoisie)

Un texte de Roxanne Hébert, directrice générale de la Coalition pour une relève en assurance de dommages 

COURRIER DES LECTEURS. L’assurance de dommages revêt une importance capitale, offrant une protection essentielle contre les aléas de la vie. Que ce soit pour protéger nos biens immobiliers, nos véhicules, nos entreprises ou encore notre responsabilité civile, cette industrie joue un rôle crucial dans la gestion des risques auxquels nous sommes tous confrontés quotidiennement. Pensez à cette famille qui vient tout juste d’acquérir sa première maison et qui se sent sécurisée grâce à une assurance habitation qui la protège contre les pertes financières en cas de sinistres… Imaginez ce conducteur qui reprend la route, rassuré par le fait que son assurance automobile prendra en charge les coûts de réparation en cas d’accident. Ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres qui illustrent la contribution essentielle de l’industrie de l’assurance de dommages lorsque des évènements tout à fait imprévus pointent le bout de leur nez. 

Dans les dernières années, je suis fière de dire qu’une vague de fraîcheur et d’audace a soufflé sur cette industrie essentielle à toute société résiliente. Une analyse démographique 2022-2026, réalisée par l’Institut d’assurance, a révélé une tendance renversante pour l’ensemble du Canada: les milléniaux s’emparent de l’industrie de l’assurance de dommages, représentant maintenant près de la moitié de la main-d’œuvre (44 %). Cette génération, née entre 1980 et 1995, s’intéresse, avec raison, à cette industrie dont la mission est de protéger le patrimoine et lui insuffle, d’une certaine manière, une vision absolument renouvelée. Parallèlement, les femmes s’élèvent en force au sein du secteur, occupant désormais les deux tiers des postes au Canada, contre seulement 31 % pour les hommes. Cette tendance démographique fait voler en éclat les stéréotypes tenaces qui ont longtemps entouré notre domaine. En bref, exit l’image du « bonhomme à cartable toquant aux portes ». 

Pour continuer sous l’impulsion Journée de l’assurance de dommages qui a eu lieu le 28 mars dernier, je lance donc un appel vibrant à tous les jeunes talents du Québec. L’industrie regorge d’occasions favorables, aux quatre coins du territoire québécois. Elle est diversifiée et prête à accueillir de la nouveauté, car oui, les entreprises du secteur cherchent des innovateurs, prêts à relever les défis de demain. Être responsable d’assurer une multinationale en cas de cyberattaque, agir comme chef d’orchestre en cas de sinistre, analyser le plan d’affaires d’une PME en vue de connaître les risques que comporte son dossier, voilà des défis pour tous les goûts. Avec près de 10 000 postes à pourvoir en 3 ans au Québec, ce qui représente le tiers de la main-d’œuvre de l’industrie, il y a de la place à prendre et celle-ci s’accompagne d’avantages importants, comme l’épanouissement personnel dans une industrie qui ne craint pas d’évoluer et la contribution à une société plus résiliente.

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Comment restructurer les dettes de mon petit café et éviter la faillite?

24/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Voici cinq options de restructuration de dettes pour aider à naviguer dans ces eaux troubles.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

24/04/2024 | Emmanuel Martinez

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.