Le taux de chômage au Québec s’établit à 5,5 % en 2018

Publié le 04/01/2019 à 09:25, mis à jour le 04/01/2019 à 10:46

Le taux de chômage au Québec s’établit à 5,5 % en 2018

Publié le 04/01/2019 à 09:25, mis à jour le 04/01/2019 à 10:46

Par La Presse Canadienne
Une foule de gens marche dans un grand espace.

[Photo: 123rf]

Après une croissance robuste en 2017, l’emploi au Québec est demeuré au même niveau en 2018. Le nombre de personnes à la recherche de travail ayant augmenté, le taux de chômage a connu une hausse de 0,5 point de pourcentage pour passer à 5,5 % à la fin de 2018.

C’est dans la capitale provinciale que le taux de chômage atteint la première marche du classement, avec un taux de 3,9 %, une infime hausse par rapport au mois précédent (3,8 %). Gatineau rafle la seconde place avec un taux de chômage de 4,8 %, lui aussi en légère hausse par rapport à sa valeur de novembre.

Saguenay a enregistré le plus important recul de son taux de chômage, qui est passé de 5,4 % en novembre à 5,1 % en décembre. À Trois-Rivières, il est demeuré constant à 5,3 %. Celui de Sherbrooke a pris 0,1 point de pourcentage et atteint 5,5 %.

C’est à Montréal que le taux de chômage est le plus haut parmi les villes québécoises répertoriées par Statistique Canada. Il s’est stabilisé à 5,9 %.

Le taux de chômage au pays s’est établi à 5,6 % pour 2018, en baisse de 0,2 point de pourcentage, a indiqué vendredi Statistique Canada. Il s’agit du taux le plus faible observé depuis janvier 1976, lorsque des données comparables sont devenues disponibles.

L’économie canadienne a conclu 2018 avec l’ajout de 9300 nouveaux emplois nets en décembre.

Les économistes s’étaient attendus à l’ajout de 5500 emplois et un taux de chômage de 5,7 %, selon Thomson Reuters Eikon.

Cependant, même dans un marché du travail resserré, la dernière enquête sur les forces de travail montre que la croissance des salaires au pays a fourni une autre lecture faible en décembre de 1,49 %, ce qui est bien inférieur à l’inflation.

La croissance moyenne annuelle des salaires horaires des employés permanents a été de 1,46 % en novembre, et elle a ralenti régulièrement depuis le sommet atteint en mai de 3,9 %.

Selon Statistique Canada, le pays a généré 163 300 nouveaux emplois nets en 2018, soit une augmentation de 0,9 %, ce qui constitue un rythme de croissance plus lent comparativement à 2,3 % en 2017 et à 1,2 % en 2016.

La croissance de l’emploi en 2018 a été principalement concentrée dans les secteurs des services, qui ont généré 151 000 postes, comparativement à une augmentation de seulement 12 300 dans les industries produisant des biens.

À suivre dans cette section


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Terres rares : l'autonomie vis-à-vis de la Chine sera longue

L'Amérique du Nord doit créer une nouvelle chaîne d’approvisionnement intégrée, et ce, de l’extraction à la production.

Système de paie Phénix: encore plus de 100 000 victimes

Quatre ans après son implantation dans la fonction publique fédérale, le système de paie Phénix est loin d'être parfait.

À la une

Découvrez la nouvelle formule de Les Affaires!

21/01/2020 | Les Affaires

Consultez le fruit de nos réflexions sur qui nous sommes et ce que nous voulons offrir à nos chers lecteurs.

Nouvelle année, nouvelle formule

Édition du 22 Janvier 2020 | Marine Thomas

BILLET. Nous commençons 2020 sous le signe de la nouveauté, puisque le journal sort désormais 14 fois par année.

Investir en 2020

Édition du 22 Janvier 2020 | Stéphane Rolland

OÙ INVESTIR EN 2020. Que nous réserve la Bourse en 2020? Le marché haussier peut encore s'étirer, selon nos experts.