Mauvaise habitude

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Janvier 2021

Mauvaise habitude

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Janvier 2021

Par Stéphane Rolland

LE COURRIER DU «CASH». Vos interrogations. Stéphane Rolland cherche les réponses.

Q – «J’ai dépensé plus que je ne l’aurais voulu depuis le début de la pandémie. L’accès facile aux achats en ligne et l’ennui causé par le confinement n’ont pas aidé. Avez-vous des conseils pour changer cette mauvaise habitude?»– Patrick

R. – Nous sommes humains. Vous n’êtes pas seul à avoir pris de mauvais plis durant cette période difficile. L’argent n’est pas qu’une affaire de chiffres et de fiscalité. C’est pour cette raison que nous avons demandé l’avis de Robert Vallerand, professeur au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et spécialiste de la motivation.

«Lorsqu’on est confiné à la maison, notre vie change, rappelle Robert Vallerand. Beaucoup d’activités cessent et certaines personnes vont être portées à compenser, par exemple en achetant des choses dont ils n’ont pas besoin, pour remplacer des activités qui leur procuraient du plaisir.»Évidemment, chaque situation est particulière et les informations données doivent être comprises comme étant des informations générales.

Deux questions sont importantes par rapport à ces habitudes d’achat:«En as-tu vraiment besoin ?»et «Qui a le contrôle ? Est-ce moi ou le site web du détaillant ?»ajoute le professeur.

En dressant une liste d’achats avant de faire vos emplettes numé- riques, vous aurez plus de chances de garder ces deux questions en tête. Si votre panier d’achat en ligne est plein d’items qui ne sont pas sur votre liste, ça peut vous permettre de réaliser que vous vous êtes emballé avant de confirmer votre commande, souligne Robert Vallerand. «Le cerveau étant ce qu’il est, si j’ai déjà émis des intentions de comportement par écrit, je crée déjà une forme d’autocontrôle. Et ça, c’est important, nos travaux de recherche le démontrent.»Aussi, ajouter une étape supplémentaire avant d’acheter en ligne peut aider. Mettre votre carte de crédit hors de portée, demander l’avis du conjoint avant de passer à l’action, laisser votre panier de côté un certain temps avant de faire un achat sont des exemples. «Toute étape additionnelle qui permet un temps de réflexion supplémentaire est une bonne idée», commente-t-il. Si vos achats comblent un vide parce que vous vous ennuyez, c’est peut-être le signe qu’il est temps de chercher de nouvelles activités qui procurent de la satisfaction, conseille Robert Vallerand. Si jamais vous faisiez une rechute malgré vos meilleures intentions, rappelez-vous que vous pouvez toujours vous prévaloir de la politique de retour des détaillants. Bonne chance !

 

Vous avez des questions sur les finances personnelles? Écrivez à stephane.rolland@tc.tc En raison du nombre de courriels élevé, seules les questions retenues pour le journal obtiendront une réponse.

Sur le même sujet

Pleinement investi, mais défensif et liquide

Édition du 24 Novembre 2021 | Philippe Leblanc

ENTRE LES LIGNES. Au cours des derniers mois, COTE 100 a apporté un changement à sa manière de gérer ses portefeuilles.

Élan renouvelé pour la vente d’immeubles de bureaux à Montréal

11/11/2021 | Camille Robillard

Montréal est en voie de conclure son meilleur trimestre pour la vente d’immeubles de bureaux depuis 2020.

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.