Secteur des énergies renouvelables: les énergies vertes ont le vent dans les pales

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Janvier 2020

Secteur des énergies renouvelables: les énergies vertes ont le vent dans les pales

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Janvier 2020

Par François Normand

(Photo: Thomas Richter pour Unsplash)

OÙ INVESTIR EN 2020. Même si l’action des producteurs d’énergie renouvelable est très populaire, leur valeur peut encore s’apprécier, affirment des analystes.

En fait, leurs titres sont plus dispendieux que ceux des pétrolières en raison de la demande croissante pour les énergies qui n’émettent pas de gaz à effet de serre (GES) et qui permettent de décarboner l’économie.

« Il y a une demande des investisseurs. Ils sont donc prêts à payer des multiples plus élevés », explique Cimon Plante, gestionnaire de portefeuille à la Financière Banque Nationale.

Depuis cinq ans, le titre du producteur québécois Boralex (BLX, 26,64 $) a été multiplié par deux. Les huit analystes qui suivent la société l’aiment toujours : sept recommandent d’acheter le titre, un suggère de le garder, et personne ne propose de le vendre.

Mark Jarvi, analyste à la CIBC Marchés mondiaux, souligne que Boralex a plusieurs projets dans les cartons « qui peuvent générer encore plus croissance ».

Les analystes sont plus mitigés à propos d’Innergex (INA, 18,62 $), un autre producteur québécois d’énergie éolienne.

Quatre des huit analystes qui suivent l’entreprise suggèrent d’acheter l’action, quatre recommandent de la conserver, mais personne ne propose de la vendre. Depuis cinq ans, le titre a pris 59 %.

La congestion du réseau électrique au Texas, où Innergex produit de l’énergie solaire, a légèrement affecté la croissance de ses bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) au troisième trimestre.

Pour autant, cette situation n’inquiète pas vraiment les analystes.

« Les perspectives financières globales restent favorables et nous nous attendons toujours à ce que les projets de la société entraînent une croissance élevée », affirme Jeremy Rosenfield, chez IA Valeurs mobilières.

Les énergies propres sont en progression partout dans le monde. De 2010 à 2019, les investissements dans ce secteur ont totalisé quelques 2 600 milliards de dollars américains (soit 1,6 fois la valeur du PIB du Canada), principalement en Chine et aux États-Unis, selon une récente étude de Bloomberg.

De plus, durant la décennie, l’énergie solaire a ajouté davantage de capacités de production que n’importe quelle autre énergie fossile (charbon, pétrole, gaz naturel).

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Que réservent les marchés à l'automne?

Édition du 09 Septembre 2020 | Dominique Beauchamp

C'est un retour en force sans précédent. Il aura fallu moins de six mois à la Bourse pour se remettre du choc brutal ...

La confiance, l'ingrédient no 1 pour surmonter les crises

Édition du 09 Septembre 2020 | Eddy Chandonnet

L'ART D'INVESTIR. Fin mars 2020, au point culminant de la chute boursière, Medici est invitée à ...

À la une

Plan d'aide à l'économie: «compromis raisonnable» possible, selon le Trésor américain

11:37 | AFP

Après des mois de surplace, les démocrates ont présenté en début de semaine au Congrès un plan d'aide de 2 200 G$US.

L'incertitude grimpe entourant la vente d'usines de Bombardier à Spirit

L’entente devait initialement être conclue au mois de mai de cette année.

L'action de Palantir démarre à 10$ à Wall Street

13:56 | AFP

La société est valorisée à 21,7 milliards de dollars, soit un peu moins que ce qui était attendu.