Secteur des énergies renouvelables: les énergies vertes ont le vent dans les pales

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Janvier 2020

Secteur des énergies renouvelables: les énergies vertes ont le vent dans les pales

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Janvier 2020

Par François Normand

(Photo: Thomas Richter pour Unsplash)

OÙ INVESTIR EN 2020. Même si l’action des producteurs d’énergie renouvelable est très populaire, leur valeur peut encore s’apprécier, affirment des analystes.

En fait, leurs titres sont plus dispendieux que ceux des pétrolières en raison de la demande croissante pour les énergies qui n’émettent pas de gaz à effet de serre (GES) et qui permettent de décarboner l’économie.

« Il y a une demande des investisseurs. Ils sont donc prêts à payer des multiples plus élevés », explique Cimon Plante, gestionnaire de portefeuille à la Financière Banque Nationale.

Depuis cinq ans, le titre du producteur québécois Boralex (BLX, 26,64 $) a été multiplié par deux. Les huit analystes qui suivent la société l’aiment toujours : sept recommandent d’acheter le titre, un suggère de le garder, et personne ne propose de le vendre.

Mark Jarvi, analyste à la CIBC Marchés mondiaux, souligne que Boralex a plusieurs projets dans les cartons « qui peuvent générer encore plus croissance ».

Les analystes sont plus mitigés à propos d’Innergex (INA, 18,62 $), un autre producteur québécois d’énergie éolienne.

Quatre des huit analystes qui suivent l’entreprise suggèrent d’acheter l’action, quatre recommandent de la conserver, mais personne ne propose de la vendre. Depuis cinq ans, le titre a pris 59 %.

La congestion du réseau électrique au Texas, où Innergex produit de l’énergie solaire, a légèrement affecté la croissance de ses bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) au troisième trimestre.

Pour autant, cette situation n’inquiète pas vraiment les analystes.

« Les perspectives financières globales restent favorables et nous nous attendons toujours à ce que les projets de la société entraînent une croissance élevée », affirme Jeremy Rosenfield, chez IA Valeurs mobilières.

Les énergies propres sont en progression partout dans le monde. De 2010 à 2019, les investissements dans ce secteur ont totalisé quelques 2 600 milliards de dollars américains (soit 1,6 fois la valeur du PIB du Canada), principalement en Chine et aux États-Unis, selon une récente étude de Bloomberg.

De plus, durant la décennie, l’énergie solaire a ajouté davantage de capacités de production que n’importe quelle autre énergie fossile (charbon, pétrole, gaz naturel).

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Huit titres pour l'investisseur retraité

Édition du 12 Février 2020 | Jean Décary

À la retraite, on dispose de moins de temps pour se remettre des aléas de la Bourse. Nous avons demandé à quatre ...

«Les marchés émergents ont pris du galon»

Édition du 12 Février 2020 | Dominique Beauchamp

À PORTEFEUILLE OUVERT.  LES AFFAIRES - La croissance supérieure des pays émergents est bien ...

À la une

Les régimes de retraite et les véhicules immobilisés sont-ils flexibles?

21/02/2020 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Peu importe le type de régime de retraite, les sommes qu’on accumule à l’intérieur sont «immobilisées».

Les blocages «doivent être levés maintenant», dit Trudeau

21/02/2020 | AFP

« La situation actuelle est inacceptable et intenable », a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse.

Retarder la gratification immédiate en Bourse

BLOGUE INVITÉ. En ces temps de gratification instantanée, l'art de retarder la gratification se perd tranquillement.